Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le métier de papa

Sélection des rédacteurs
Franck Secka
Roman
à partir de 8 ans
: 9782812600715
6.00
euros

L'avis de Ricochet

Tous les enfants – ou presque – ont un père dont le métier est honorable. Tous, sauf Paolo Pezzo. Au terme d’une brillante énumération qui aligne tous les enfants et leurs pères dans une photo de classe, Paolo annonce l’insupportable « je suis le fils d’un prisonnier. Maintenant, c’est ça son métier, Prisonnier ». Tout le récit à la première personne consiste à cheminer d’une position de refus par méconnaissance de ce que faisait son père et du délit qu’il a commis pour être ainsi onze mois en prison « c’est embêtant de ne pas savoir », à une acceptation douloureuse de la « réalité ». Dans la première partie nous suivons les scénarios élaborés par l’enfant pour reconstruire l’histoire de ce père qui ne peut être qu’affreuse. Nous vivons avec lui la déchéance de sa mère et son refus de l’accompagner au parloir. C’est Magnolia, ainsi prénommée parce que fille du sosie de Claude François, qui va le sortir de l’enfermement dans lequel il s’enfonce. Grâce à elle et à son père singulier, Paolo va petit à petit nouer connaissance avec son père, cet inconnu.
Le style vif et rythmé de Rachel Corenblit est dynamisé par la mise en page et l’illustration de Nikol entre humour, dérision et tendresse.