Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le caillou de Ferdinand

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 4 ans
: 9782352901310
24.90
euros

L'avis de Ricochet

Ferdinand « cheveux jaunes, genoux bleus », aime les étoiles et la lune la nuit, il aime les cailloux le jour. Ferdinand est seul sur la plage par une journée de grand vent. Il marche les yeux fixés sur le sol à la recherche du caillou manquant. Quand il le trouve, c'est un évidence, c'est lui le caillou qu'il n'a encore jamais vu, brillant, moiré, doux. Il le ramène à la maison, dans son lit, à côté du chat. Toute la nuit il garde dans sa main le caillou, qui prend la forme des choses qui passent dans sa tête : ours polaire, lune, hélicoptère, chat, nuage… caillou. Quand il ouvre les yeux, le lendemain matin, le caillou a pris la forme du dernier des mots. Il le met dans sa poche et repart sur la plage, cette fois en compagnie de son chat.

Cette longue balade mélancolique est prétexte pour Simler à sortir ses crayons de couleur pour donner vie aux choses de la nature, comme elle sait si bien le faire. Ses cailloux de toutes sortes dessinés avec précision remplissent généreusement les grandes pages de cet album tandis que Ferdinand, le chat, les paysages sont brossés à grands traits sans contour précis. Comme si seules les pierres avaient une réalité et que tout le reste n'était que mouvement et impression. Isabelle Simler joue avec ses crayons et le blanc du papier. En virtuose de l'image, elle oblige le lecteur à voir ce qu'elle a décidé qu'il devait regarder.

Alors, oui Ferdinand est différent, il ramasse des cailloux, il regarde les étoiles, il est seul, il est solitaire mais grâce à Isabelle Simler, on le comprend mieux et on a envie de le suivre.

Présentation par l'éditeur


Ferdinand aime se promener sur la plage et collectionne les cailloux. Un jour, il en ramasse un qui a un pouvoir magique... Ferdinand n’a pas fini de rêver.


Isabelle Simler nous conte cette histoire au creux de l’oreille. Avec un trait délicat et des couleurs pétillantes, elle nous guide dans les rêves de Ferdinand.