Aller au contenu principal

L'arbre rouge

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 7 ans
15.50
euros

L'avis de Ricochet

Voici un grand album déniché par la petite maison d’édition « La compagnie Créative », dont le travail est vraiment à connaître.

Parfois, le jour commence sans rien. Sans horizon, ni perspective. Une petite fille se réveille et trouve des feuilles noircies tombant du plafond de sa chambre, prêtes à l’écraser et à l’engloutir définitivement. Parfois, on se réveille avec impatience, et l’obscurité tombe sur vous comme par hasard, comme par mégarde. Le sens même du monde vous semble peu évident. Errant dans la ville, sans vie, cette petite fille se rend compte rapidement que le monde qui l’entoure fourmille de complexité, de couleurs comme de sentiments multiples. Elle tente d’en chercher la cause, de connaître ce qui se passe dans sa tête. Les signes même, l’attente aussi, peuvent se perdre et se cacher, comme illisibles. La ville même est un piège, sans logique, sans raison. En parcourant ses grands tableaux surréalistes, tout espoir peut s’évanouïr sans autre explication. Mais, à la tombée du jour, de retour dans sa chambre grise et sombre, la jeune fille contaste l’éclosion d’une minuscule petite fleur rouge qui grâce à la lumière deviendra vite un arbre flamboyant.

Un album étonnant, d’un rare sensiblité, sur les sentiments qui ne peuvent pas toujours être expliqués par des mots. Avec un texte d’une belle justesse, les images s’enchainent, chaque fois surprenantes et déroutantes. Un univers se transforme, les détails s’affichent comme par magie. L’auteur-illustrateur australien, Shaun Tan nous rapelle à chaque page de ce magnifique album que même si les pires catastrophes sont inévitables, l’espoir ne cesse de germer et de renaître. Un ouvrage « sombre » certainement (d’autant que des thèmes comme la dépression l’anxiété, l’inconscience sont rarement traités en album jeunesse) mais qui au final fait que la vie vaut d’être vécue. Un album à vite se procurer, tant la qualité du texte et de l’image est d’une rare exigence.

Georges-André Vuaroqueaux

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 02/03/2007 15:11

Rare et précieux.
premier coup d'oeil. Puissant.Le rouge, illuminé, à la fin.
Second, les détails, foisonnants.
Enfin, la boucle, le retour.
Je l'ai montré, fait découvriret espère le faire acquérir à toutes les BCD des écoles de la ville de Paris.