Aller au contenu principal

Rechercher un livre

La Petite Tache Rouge

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 5 ans
12.50
euros

L'avis de Ricochet

Dans la collection "Les Incontournables", les éditions Bilboquet (toujours en association avec Bohem Press) nous présentent La petite tache rouge, sur un texte de Marita Mahringer et de splendides illustrations d'Eric Battut. Et certainement que cet album, à la couverture noire et aux milles paysages, deviendra bien vite un ouvrage marquant dans l'œuvre picturale d'Eric Battut. On connaissait le jeune illustrateur (« Grand prix de la biennale de Bratislava - 2001 » et dernièrement « Illustrateur d'honneur à la foire de Bologne »), roi de la couleur et prince des aplats. Depuis ses premiers albums (comme La chèvre de Monsieur Seguin), la palette d'Eric Battut était repérable entre toutes, ses images se perdaient avec la page, ses couleurs nous entraînaient dans des histoires incertaines, entre découverte et transparence.

Nous connaissions beaucoup moins Eric Battut chercheur, explorateur de nouvelles formes, curieux d'autres signes, fasciné par le noir. Voici que dans ce voyage de la petite tache rouge, Battut nous donne à voir tout ceci en même temps, soutenu par un texte, signé Marita Mahringer, tout à fait à propos et d'une grande qualité.

Sur la page de droit, en haut, une petite vignette débute l'histoire inscrite juste en dessous. L'album nous conte le voyage d'une petit tache rouge qui, curieuse, part à la découverte d'autres paysages. Elle arrive ainsi dans le pays vert, au pays du froid tout blanc, dans la contrée des fleurs rouges. Elle traverse le désert, plonge dans l'eau bleue, pour finalement revenir chez elle pleine de rêves et de nouvelles images. Si l'histoire peut sembler simple, c'est surtout le traitement graphique de l'illustration pleine page (à gauche) qui retient surtout notre attention. Car ici, Eric Battut ne semble plus vouloir de grands aplats lisses d'une seule couleur. Dans cet ouvrage, l'illustrateur juxtapose les couleurs, use du pointillisme, gratte son papier, tente de donner des perspectives avec l'utilisation du noir. Et Eric Battut réussit parfaitement cette mutation, en donnant à voir un nouvel aspect de son talent, quitte à sembler plus abstrait quelques fois. Au pays du noir et du blanc, Eric Battut illumine. On aime beaucoup.

Du même illustrateur

A bas les murs !

Album
à partir de 3 ans
Avis de lecture

Blancs éternels

Album
à partir de 3 ans