Aller au contenu principal

Rechercher un livre

La danse de Doris

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 5 ans
: 9782361935344
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Il fait grand jour : le ciel est bleu et il occupe toute la première page de cet album lumineux, Marie Poirier sort son crayon magique pour nous faire découvrir l’univers enchanté de Doris la danseuse.

Dans cet album qui rappelle le tableau de Matisse La Danse, et son travail de papier découpé, la plasticienne fait vivre sur la surface plane de la page l’idée même du mouvement. Tous les gestes, tous les déplacements, toutes les postures sont vivants, ou plutôt expriment l'énergie de la vie. Le milieu urbain est évoqué avec des assemblages de figures géométriques tracées d’un trait de couleur, mais évidées, ce qui leur confère une grande légèreté et suggère qu'il s'agit de décors : celui de la vie de Doris, et celui du plateau scénique. Les personnages de l’histoire sont déclinés dans des tons vifs et chauds (rouge, jaune, orange) qui font vibrer l’image, et soulignent la volonté de l’artiste de figurer la vie. Ceux qui vivent autour de Doris dans la ville évoluent comme s’ils dansaient, comme sur la place de Rochefort, la ville des Demoiselles imaginées par Jacques Demy ; les danseurs de la troupe se lancent à leur tour dans un ballet dont la chorégraphie emprunte son rythme, ses secousses, ses ruptures et ses liens à l’environnement de la cité. Cet échange est probablement à la source du travail de la chorégraphe Doris Humphrey, à laquelle Marie Poirier rend hommage.

Ce magnifique travail qui habite chaque dessin est soutenu par un texte sobre mais évocateur, avec une discrète variation de police de caractère qui fait pulser les mots comme un rythme ; le regard du lecteur se heurte à ce petit battement qui le guide au fil de l’histoire. Sur scène, les yeux clos, les danseurs se concentrent ; les spectateurs, assemblée de visages colorés, attendent dans le noir, et tout à coup ce ne sont que plus que voltes, sauts et virevoltes, longs glissés et larges mouvements de bras comme des ailes.

Quand la danse prend fin, que le dernier salut disperse les artistes et le public, Doris sort : les trois pages suivantes s'affichent en bleu crépusculaire, bleu nuit et enfin noir pour laisser à la danseuse le temps de s’envoler, dans un développement inattendu et fantastique, avant de se poser doucement sur le toit de son immeuble pour écouter vibrer la nuit et la cité.

Très belle évocation de la danse, pulsation de vie dont le battement envahit chaque détail du travail de Marie Poirier, grande artiste, dans cet album chaleureux et intensément poétique.

Présentation par l'éditeur

Ce livre est un hommage à Doris Humphrey, danseuse-chorégraphe qui, dans la première moitié du XXe siècle, fut une pionnière de la danse moderne américaine. Parallèlement à sa formation en typographie à l’école Estienne, Marie Poirier a appris et enseigné la danse contemporaine. Ce livre lui permet d’allier ses deux passions : danse et illustration. Elle nous invite à suivre Doris sur le chemin du théâtre, dans les coulisses… préparation, concentration, puis le spectacle, où tel un balancier, musique et mouvements se répondent.