Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Clotaire se déguise

Album
à partir de 4 ans
: 9782746713475
11.00
euros

L'avis de Ricochet

Partons d’un principe de fonctionnement assez simple : à chaque page, Clotaire a un nouveau déguisement. Il a toujours le même graphisme, toujours la même position, et toujours la même absence d’expression ; seuls ses habits, les couleurs et le fond changent. Il endosse 50 personnalités différentes, issues de l’imaginaire collectif et – en général - aisément reconnaissables. Ce qui nous donne un petit livre à ouvrir à n’importe quelle page, à feuilleter, à picorer sans modération.
Un livre-jeu ? Voire. Car si l’on peut effectivement s’amuser à deviner qui est Clotaire en cachant la page de gauche où est inscrite la réponse, on est vite piégé par une différence entre les déguisements : parfois on a affaire à un personnage, réel ou fictif (Jimi Hendrix, Marilyn Monroe, la Panthère Rose), et parfois à un simple déguisement (clown, karatéka, aviateur). Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’un recueil de devinettes graphiques, mais plutôt d’une série de clins d’œil comme autant d’hommages à des héros ou archétypes connus et reconnus.
Mais c’est là que se pose le problème : si les adultes apprécieront les références, les enfants, eux, risquent d’être un peu perdus. Car si certains personnages sont plus ou moins actuels, comme Harry Potter ou Spiderman, ou carrément intemporels, comme le Petit Chaperon Rouge ou Babar, beaucoup d’autres appartiennent en revanche à la génération supérieure, ou ne seront identifiés que par des adultes : combien d’enfants, en effet, sauront reconnaître Albator, Laura Ingalls, ou bien Nosfératu ou La Callas ? Certes, ce n’est pas un problème en soit, si le livre est utilisé comme outil dans un cadre intergénérationnel : « Tu vois, quand j’avais ton âge, je regardais ça… » Mais un enfant qui lit seul risque de décrocher assez vite en ne reconnaissant qu’un personnage sur quatre. Notons tout de même une excellente idée sur la fin : trois pages blanches avec un Clotaire à déguiser soi-même, offrant au lecteur la possibilité de mettre en scène ses propres références.
Un bilan en demi-teinte donc : on constate un effort tout à fait notable pour se démarquer et offrir un livre amusant, original et audacieux, dont l’idée de départ pourra faire des émules, mais qui court le risque de plaire plus aux parents qui l’offrent qu’aux enfants qui le reçoivent…

Du même auteur

Orange sanglier

Album
à partir de 2 ans

Rose poulpe

Album
à partir de 2 ans