Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Ce n'est pas mon chapeau

Sélection des rédacteurs
Jacqueline Odin
Album
à partir de 4 ans
: 9782745960801
12.90
euros

L'avis de Ricochet

Un tout petit poisson vole le chapeau sur la tête d'un gros congénère en train de dormir.
Dans un long monologue le petit poisson essaie de justifier le fait qu'il a volé le chapeau. Il se trouve des excuses (ce chapeau me va si bien, de toutes façons le gros poisson ne s’apercevra même pas qu'il n'a plus son chapeau). Il se rassure en espérant que personne ne le dénoncera et que sa victime ne le retrouvera pas dans sa cachette. Mais nous, lecteurs, nous avons le privilège de voir le gros poisson qui se réveille, rencontre le crabe qui lui indique le chemin pris par le voleur et le suit jusque dans sa cachette.

Le décalage jubilatoire vient du fait que le lecteur a connaissance des informations que le petit poisson n'a pas, jusqu'au dernier moment où il disparait dans un grand champ d'algues que même l’œil le plus aiguisé ne peut pas franchir.... On tourne une page, deux pages remplies d'herbes très denses et c'est le gros poisson qui en ressort avec son chapeau perché sur la tête. Qu'est-il arrivé au petit voleur ? A nous d'imaginer la meilleure fin, morale ou pas !

Après Je veux mon chapeau (dans lequel un ours d'une politesse exquise cherchait son chapeau auprès des animaux de la forêt et le retrouvait sur la tête d'un lapin ), Jon Klassen continue à se jouer de ses lecteurs et de ses personnages. Ses illustrations toutes douces forment un contraste saisissant avec le thème de l'histoire. Les trois héros - poissons et crabe - n'ont aucune expression : on ne peut pas savoir s'ils sont heureux, fâchés ou contrits. Contrairement à Je veux mon chapeau qui finissait très mal pour le lapin, Ce n'est mon chapeau ne propose pas de fin donc pas de morale mais il est paradoxalement encore plus tranquillement violent. Quelle maîtrise et quelle classe.

Présentation par l'éditeur

« Ce chapeau n’est pas à moi. Je viens de le voler. Je sais que c’est mal, mais je n’ai pas pu résister. De toute façon, jamais personne ne m’attrapera. Jamais… » Un album miroir au non moins talentueux Je veux mon chapeau. L’auteur s’amuse cette fois-ci à nous placer du point du vue du voleur de chapeau.

Du même auteur

Je veux mon chapeau

Album
à partir de 4 ans