Aller au contenu principal

Bonnets rouges et bonnets blancs

Grands contes
Album
à partir de 5 ans
: 9782278077847
14.20
euros

L'avis de Ricochet

Version antillaise du Petit Poucet, Bonnets rouges et bonnets blancs met en scène Quatavoume et Titilifi, Tatalaf et Cotolofi, ses frères. Le contexte est assez semblable : misère familiale et impossibilité de nourrir tout le monde. Dans le conte guadeloupéen, la mère est seule avec ses enfants et maquille en jeu de colin-maillard, l’abandon qu’elle a décidé. Les enfants perdus ne peuvent compter que sur eux. Arrivés chez Compère Diable, la solution vient du plus petit. Comme Poucet, Quatavoume compense sa petitesse par sa ruse et son intelligence. Le conte de Praline Gay est lui aussi d’une extrême violence. L’échange des enfants entre bonnets rouges de Quatavoume et ses frères et bonnets blancs des enfants du Diable ; le rôle des femmes, mères seule ou soumise Man Bouloukouni femme du diable ; la cruauté déclarée du Diable, donnent une coloration toute particulière à cette variation très intéressante. Sans rédemption familiale, les enfants sauvés font bénéficier la communauté entière de leur bonne fortune.

L’album préserve l’oralité du conte grâce aux interventions initiale, intermédiaires et finale de la conteuse qui interpelle le lecteur/auditeur. Le jeu des dialogues, les particularités typographiques, les bruits, signalent également que l’on est dans cet entre-deux oral/écrit.
Les illustrations de Rémi Saillard contribuent fortement à la dramatisation du récit. La nature vénéneuse enserre les enfants perdus. Le Diable, cornu, crochu, fourchu, emprunte ses bottes à l’ogre et on se réjouit de le voir plonger dans l’eau attendu par les requins. Les coloris de l’illustration tour à tour chauds ou sombres créent une ambiance subtile entre exubérance exotique et inquiétante étrangeté.

Un album de qualité pour enrichir le panorama des contes et le compter dans le patrimoine universel des récits de revanche des petits qui triomphent de leur sort …

Présentation par l'éditeur

La version antillaise du Petit Poucet ! Une histoire truculente et haute en couleur où le héros, Quatavoume, est plus ingénieux que jamais ! Le petit garçon a plus d’un tour dans son sac pour se jouer du terrible Compère Diable et sa femme Man Bouloukouni.

Feuilleter un extrait