Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Bonne nuit Petitechérie

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 3 ans
: 9782092495155
12.50
euros

L'avis de Ricochet

Petitechérie est bien installée pour la nuit, sous sa couverture à carreaux avec son chat en peluche. Elle s’apprête à s’endormir, quand soudain on toque à la porte !

La petite fille sursaute, qui vient donc troubler ce paisible moment ? Sa maman, pardi ! Car les parents de cette petite chérie-là l’aiment tant qu’ils ne peuvent guère se passer d’elle, ou qu’ils souhaitent combler ses désirs, ses besoins, au maximum. Et ils la dérangent sans cesse ce soir-là, jusqu’à ce qu’elle prenne le taureau par les cornes !

Sur ce motif des affres de l’endormissement, Muriel Zürcher brode une histoire drôlement enlevée et piquante. Les parents s’inquiètent ou se plaignent souvent des difficultés de leur enfant à s’endormir, à profiter de ce moment où l’on accepte de lâcher prise, de perdre le contrôle, de quitter aussi papa et maman, qui s’en vont faire leur vie pour la nuit… Ici l’inquiétude change de camp, et c’est le ressort comique de l’histoire très habilement mise en images par Stéphane Nicolet, qui a l’air de connaître son affaire !

Il réduit sa palette à une main de couleurs – bleu, orange, jaune, rouge – plutôt adoucies, après tout, il fait nuit. Le noir lui permet de cerner, et de souligner, comme un gentil caricaturiste, le petit nez pointu de l’héroïne, les moustaches du chat, et toutes les expressions de l’incrédulité à la colère en passant par l’épuisement qui assaillent Petitechérie. Ses tresses rousses sont comme les vecteurs de ses émotions, sages sur l’oreiller, dressées par la surprise, en bataille de colère. Le décor s’emberlificote de guirlandes lumineuses et d’objets à l’apparence insolite à cette heure, comme l’est l’attitude des parents. Les formules en gros caractères (« Toc toc toc », « Bonne nuit Petitechérie ») surgissent, explosives, et résonnent dans le silence de la nuit. L’illustration de Stéphane Nicolet fait grimper le texte de Muriel Zürcher à des sommets de loufoquerie qui raviront les petits ! Quelle belle alchimie.

Et puis quand même, Petitechérie réussit à mettre ses parents au lit, et après l’histoire du soir, bonsoir ! Seul le chat semble un peu souffrir du ronflement sonore « Ron pschi » qui berce les rêves d’une Petitechérie enfin endormie.

Formidable album pour déstresser parents et enfants !

Présentation par l'éditeur

L’histoire du soir est racontée, le bisou est donné. Il est l’heure de dormir. Petitechérie s’enfonce avec délice sous les couvertures et ferme les yeux… Soudain, toc toc toc ! C’est Maman qui s’inquiète : Petitechérie n’aurait-elle pas oublié d’aller faire pipi ?

Toc toc toc, voilà Papa aussi, qui vient avec un orchestre chanter une berceuse. Puis des guirlandes de Noël, pour qu’elle n’ait pas peur du noir. Et un hamac, un radeau, des étoiles filantes, et puis… AH NON ! Cette fois, ça suffit ! Petitechérie en a assez : Papa et Maman, au lit !

Du même auteur

Bouille cherche partout

Album
à partir de 3 ans

Une histoire trop mignonne

Album
à partir de 4 ans

Du même illustrateur

Une histoire trop mignonne

Album
à partir de 4 ans

Ma tribu pieds nus (T. 2). Passion blaireaux

Roman
à partir de 9 ans