Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Bienvenue à Goma

Roman
à partir de 13 ans
: 2841569187
10.00
euros

L'avis de Ricochet

Paris, 1994. Elsa vient d’avoir son bac et rêve de devenir reporter-photographe. Elle profite d’un stage à la radio pour partir au Rwanda avec une jeune journaliste, Lucie, alors que la guerre entre Tutsis et Hutus démarre. Avec Lucie, Elsa enquête sur le rôle de l’armée française dans le conflit…
Pour définir ce livre, il peut être intéressant de le comparer à deux autres parutions récentes : Mahaut grand reporter, de Catherine Jentile (Plon jeunesse, 2007) et Paris-Bagdad d’Olivier Ravanello (Grasset jeunesse, 2007). La trame de l’histoire en est la même : un très jeune narrateur se retrouve, avec des journalistes, plongé dans un conflit lointain. A lui se découvre les facettes d’un métier palpitant, et surtout sa déontologie et ses limites. De Mahaut, Bienvenue à Goma retire le personnage : une jeune fille un peu idéaliste, douée, se confronte avec émotion à des réalités très dures mais n’oublie pas de jouer les héroïnes (voir les photographies volées d’Elsa, son histoire d’amour avec Sean l’Irlandais). De Paris-Bagdad, le roman garde le côté enquête et une véritable histoire qui se déroule dans le temps. Mais de manière singulière, ce livre a le courage de parler d’un sujet qui fâche toujours : la responsabilité de l’armée française dans le génocide tutsi. Journaliste d’investigation improvisée, Lucie fera les frais de ses recherches, et c’est Elsa qui prendra la relève, cette fois-ci du côté plus sûr de la justice. Isabelle Collombat, qui s’est inspirée de sa propre expérience de vie, conserve la juste distance entre son sujet et le pathos de la situation. Elle confère au livre un aspect documentaire : peu de démonstrations de la part des protagonistes, beaucoup d’observations, des passages mesurés de réflexions intérieures, et de belles rencontres humaines. Certes, on peut trouver de temps en temps un peu trop de « romantisme » dans les personnages : Karim le petit Français fugueur qui veut aider, et Elsa au vieux père secret qui a le bras long. Mais on n’écrit pas sur le Rwanda sans sincérité, et elle transperce dans chaque phrase du roman.

Du même auteur

Des héros pour la terre : des citoyens qui défendent la planète

Documentaire
à partir de 12 ans

La mémoire en blanc

Roman
à partir de 14 ans
Avis de lecture