Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Aux filles du conte

Poésie
à partir de 8 ans
: 9791092353709
10.00
euros

L'avis de Ricochet

On peut lire ce petit opus, hommage aux princesses de contes, victimes de l’imagination d’auteurs d’autrefois, en regard d’un autre album : La petite fille qui cueillait des histoires où les figurines rouges semées par l’illustratrice représentent les héroïnes des romans pour enfants bravant l’adversité, et souvent triomphant du mal. Le rouge, couleur de la vie. Thomas Scotto donne lui, la parole à ces « filles d’histoire », sacrifiées des contes, et Frédérique Bertrand les met en scène en bleu, petites silhouettes dans un univers froissé et anguleux. Elles se soumettent au mal, elles l’endurent, supportent les sorts, et parfois en meurent, même pour de faux.

« J’étais une peur bleue » : la première phrase résonne comme une destinée, une fatalité. Le bleu est ici la référence dramatique, affirmée dans l’illustration de Frédérique Bertrand qui décline dans cette couleur froide la menace des matelas amoncelés sur un petit pois, la forêt si profonde, les maisons désertées, hantées, et la pomme et la clef, autant de brins de la laine qui tisse les contes d’un fil de cruauté.

Lorsque la plume de Frédérique Bertrand se patine de quelques touches rouges, il ne s’agit que de la mascarade du bonheur : « j’ai dansé… sans qu’on ne me laisse jamais le choix. » Il y a toujours de Cendrillon à Peau d’Âne en passant par Raiponce ou Blanche-Neige pour ne citer que celles qui ont réussi à avoir un nom, l’idée de la soumission : « il suffira de dire : "oui". Oui à tout. » écrit Thomas Scotto.

Mais la narratrice qui revêt tous les rôles par la grâce du poète son médium, décide de fuir. Sous le crayon de l’illustratrice, le rouge prend toute la place, en volutes, en perches d’envol. Il relie même les pages du livret, belle idée, comme le fil de la vie. L’héroïque fugitive s’affranchit de la domination des pères, des maris, des amants, des auteurs : Thomas Scotto la métamorphose en une fille qui « a retrouvé sa voix, un horizon rouge. » Une fille pour de nouvelles histoires.

Un bel hommage aussi à Anne Sylvestre, dont l’aura émancipatrice et bienveillante rayonne doucement sur les filles du conte, et toutes celles de la vraie vie.

Présentation par l'éditeur

J’étais une peur bleue... On m’a connue citrouille, au détour des jardins. J’étais ce que j’étais, on s’en est désolé. Par bonheur, les grands seigneurs ont, pour nous, de plus jolis desseins !... Alors je préfère la fuite…Parce qu’au bout du conte, Tout au bout du conte, dans la vie en vrai, j’étais une peur bleue mais je serai l’horizon rouge.

Un texte qui dénonce la condition féminine dans les contes.

Du même auteur

De pire en pire

Roman
à partir de 8 ans

Le roi de la blague

Album
à partir de 6 ans

Du même illustrateur

Rrron rrron

Album
à partir de 3 ans

Bonjour veaux vaches cochons

Comptine
à partir de 4 ans