Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le matin de Neverworld

Sélection des rédacteurs
Laetitia Devaux
Roman
à partir de 15 ans
315 pages
: 9782075122658
18.00
euros

L'avis de Ricochet

Jim, le petit ami de Béatrice, est décédé au lycée dans des circonstances restées un peu étranges. Un an plus tard, la jeune fille retrouve ses amis de l’époque, Kipling, Whitley, Cannon et Martha. Victimes d’un accident de voiture nocturne, ils vont demeurer coincés dans une boucle temporelle (le fameux Neverworld) qui les condamne à revivre sans cesse cette même soirée. Un énigmatique gardien les prévient régulièrement : ils doivent voter entre eux pour décider qui sera l’unique survivant de l’accident.

Les jeunes gens commencent par dilapider leur « veillée » dans des mauvaises plaisanteries ou des rencontres réconfortantes. Seules Béatrice et Martha réfléchissent chacune de leur côté. La petite bande finit par se prendre en main afin de chercher des solutions, mais les alliances n’excluent pas les soupçons et les trahisons. Il est alors décidé d’enquêter sur la mort de Jim, une possible cause originelle de ce phénomène surnaturel.

Il ne faut pas se fier à la couverture évoquant un énième roman fantastico-sentimental pour jeunes adultes. De même, il sera vain de se référer aux archétypes adolescents que sont de prime abord les personnages. Servie par une traductrice excellente, Marisha Pessl est une auteure douée qui captive son lecteur avec des ficelles en toile d’araignée.

Le contexte de noirceur se fait magnétique sans virer au catastrophisme facile. Les jeunes gens s’adaptent finalement bon gré mal gré au Neverworld, une sorte de purgatoire aux effets révélateurs. Béatrice, la narratrice endeuillée et partant considérée comme innocente, observe longtemps ses amis. A travers elle, nous découvrons les faiblesses honteuses de jeunes gens riches. Nous savons aussi qu’ils ont caché leur emploi du temps au moment de la mort de Jim.

Mais Béatrice elle-même n’est peut-être pas toute blanche, et ce sera un coup de semonce final. Et puis, l'auteure nous assomme de quelques dernières pages en trompe-l’œil : un ravissement total du pacte de lecture. Il n’y a aucun temps mort dans cette intrigue puissamment menée. La tension est entretenue à petites touches, avec une retenue complexe. Un coup de maître intense et troublant.

Présentation par l'éditeur

Un an après la mystérieuse mort de Jim, son petit copain, Béatrice n'a toujours pas revu leur bande de copains. Populaires, complices, sarcastiques, ils se connaissent depuis toujours mais elle sait qu'ils lui cachent quelque chose. La soirée des retrouvailles dérape et leur vie va basculer : ils devront affronter ensemble la vérité et prendre la plus difficile des décisions – ou revivre