Aller au contenu principal

Le jardin du dedans-dehors

Sélection des rédacteurs
Bande dessinée
à partir de 7 ans
: 9782372730334
15.00
euros

L'avis de Ricochet

En 1980, le père de la petite Chiara devient ambassadeur d'Italie en Iran. Téhéran est la proie de la révolution islamique puis de l'invasion irakienne. La petite fille profite avec son frère de l'immense jardin de l'ambassade : « dedans », il ne peut rien leur arriver. Mais une grille offre une vue sur « dehors », et bientôt un jeune garçon saute par-dessus le mur de la propriété. Il devient ami avec Chiara, puis refuse un cadeau. Chiara est très attristée, jusqu'à ce que le garçon revienne avec un petit objet en échange. Avant de disparaître pour toujours, « dehors »…

C'est Chiara qui raconte, en courtes phrases d'une adulte qui a réfléchi longtemps son passé. Ce recul du narrateur offre une forme de limpidité et d'universalité au récit, situé ici et là mais possiblement ailleurs et à une autre époque. Sur un papier filigrané, Régis Lejonc a choisi des cases et des dessins aux traits épais, aux couleurs riches. « Dedans » est le royaume des tons frais et apaisants (jardin de verdure et d'eau). « Dehors » voit le règne du rouge et du noir, des ombres chaotiques. Entre les deux, la mère des enfants apparaît, protège, explique. La beauté de ces illustrations, volontiers ornées d'arabesques à la mode persane, offre un support majestueux au message de paix envers et contre tout. J'ai beaucoup aimé.

« Nos ennemis très méchants portaient des barbes et des turbans. Ils haïssaient la musique : on chantait. Ils haïssaient la danse : on dansait. Ils avaient peur de la beauté : on ramassait des fleurs pour décorer nos cheveux. »

Présentation par l'éditeur

La famille de Chiara part s’installer dans un pays lointain. Là où ils vont, Chiara n’est pas sûre qu’il y ait des jouets. Là où ils vont, il y a un dedans et un dehors.

Le dedans, c’est ce jardin luxuriant, sauvage, où se promenaient autrefois des princes et des princesses, des vrais.

Le dehors, c’est la ville noire, la ville monstre, les soldats aux grosses bottes et grandes barbes, les bombes