Aller au contenu principal

Soixante-douze heures

Sélection des rédacteurs
Grands romans
Roman
à partir de 15 ans
: 9791035201357
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Irène a toujours fait figure de jeune fille sage par excellence, bonne élève, bonne fille, bonne camarade. Et puis elle a une première relation sexuelle et tombe enceinte. Sans rien dire à personne, elle décide de garder l'enfant et d'accoucher sous X. Ce n'est que dans les derniers moments qu'elle annonce la nouvelle à ses parents atterrés. Nous suivons cette jeune narratrice à l'hôpital, juste après l'accouchement. Elle dispose de 72 heures pour décider ou pas de signer les papiers confirmant qu'elle laisse Max à l'adoption… Alors que sa mère intrusive fait tout pour la convaincre de garder le bébé, Irène réfléchit, fait le point sur son vécu et son avenir, décide finalement.

Le long monologue intérieur d'Irène bénéficie de la belle écriture sensible de l'auteure, qui dissèque sans juger les pensées d'une jeune fille aussi fragile qu'inébranlable. L'enfant juste né est raconté avec beaucoup de douceur, de l'amour certainement, mais aussi un éloignement bien naturel étant donné l'orientation qui a été choisie par sa mère biologique. Le lecteur pourra avoir l'impression d'une « instrumentalisation » de ce bébé en tant que moyen d'opposition d'une adolescente à sa famille. Certes, par le biais du petit Max, Irène fait des choix qui lui permettent de prendre pleinement possession de sa vie. Mais elle a dans le même temps conscience de ses responsabilités, et envisage longuement l'avenir de Max. Découpé en heures, le récit dégage une émotion intense : celle de choix cruciaux, celle d'une incertitude sans fond, celle de la vie. Un très beau roman.

Présentation par l'éditeur

Soixante-douze heures. C'est le temps dont dispose Irène pour revenir sur la décision qu'elle a prise il y a plusieurs mois déjà : celle d'accoucher sous X. Irène qui, à 17 ans, vient de donner naissance à un petit garçon. Dans un état second, elle laisse venir à elle les pensées qui redessinent les événements de ces derniers mois. Sa rencontre avec Alban Z., cette première fois improvisée dans un