Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Shadowscent : le parfum de l'ombre

Isabelle Troin
Roman
à partir de 13 ans
461 pages
: 9782732491035
21.00
euros

L'avis de Ricochet

La couverture bleu nuit ornementée, et le titre énigmatique de ce roman sont attractifs et l’on se plonge volontiers dans sa lecture. Les aventures de Rakel, montée sur sa jument Lil, et d’Ash, Bouclier du prince Nisaï, démarrent sur les chapeaux de roue, mais très vite, l’alternance des voix des deux héros chapitre après chapitre nuit au rythme nécessaire. Les deux narrateurs étant en outre très différents bien sûr, le récit perd en fluidité, et donc en charme.

Ce charme qui pourtant est au cœur du roman.

Dans cet étrange pays, les vapeurs, fumées, extraits et essences facilitent la vie, soignent les malades, payent les transactions, sont indispensables. Pour soigner son père qui se meurt de la « pourriture », Rakel veut devenir parfumeuse, de celles et ceux qui dominent et manipulent le pouvoir et la richesse. À peine arrivée dans la capitale, un concours de circonstances l’oblige à fuir. Elle part à la recherche de la Bibliothèque des Disparus, un lieu mythique, où elle trouvera peut-être le remède qui guérira le prince Nisaï, qui a été empoisonné. Dans sa quête, Ash, l’homme de confiance de Nisaï, l’accompagne. Si le début de leur relation est un peu compliqué, ils vont très vite se trouver complémentaires, et bientôt indispensables l’un à l’autre. Malheureusement, la Bibliothèque ne leur révélera qu’une infime partie de la solution, et ils devront traverser le pays pour récolter tous les ingrédients rares nécessaires à la fabrication de l’antidote. Traqués par les Rangers, les troupes armées qui les croient coupables d’avoir attenté à la vie du prince, ils fuient à corps perdu sans perdre de vue leur objectif : sauver le prince, sauver leurs vies.

Dans cet univers, le temps se mesure à l’aune de deux lunes, et les stéréotypes de héros en sont tourneboulés : tous les personnages et leur fonction dans le roman bouleversent les codes. Les femmes et les filles sont plutôt pragmatiques, fortes et résolues, quand les hommes sont souffreteux, impuissants, parfois soumis mais aussi émotifs et tendres. Si la richesse reste l’arme du pouvoir, celui-ci est partagé et les femmes y ont une part importante. Le pays est divisé en cinq régions administratives géographiquement très dissemblables où les deux héros affrontent un bestiaire merveilleux, une nature en perpétuel mouvement, des hommes et des femmes différents sans forcément être hostiles : le danger est à chaque pas, mais un inconnu peut être un sauveur. Ainsi Rakel et Ash se réfugient momentanément sur un territoire indépendant, une sorte de Pays des Voleurs, où paradoxalement, ils se sentiront le plus en sécurité, le plus libres.

C’est cette surprenante diversité qui attend le lecteur à chaque tourne, qui le maintient en haleine, et lui permet de dépasser le radical changement de ton de chaque chapitre. Ainsi, le roman reste prenant et l’aventure suffisamment originale pour que le lecteur attende impatiemment la parution du deuxième tome de ce séduisant Parfum de l’ombre.

Présentation par l'éditeur

Dans l'empire d'Aramtesh, les parfums, sacrés, sont l'objet de toutes les convoitises. Avec son nez affûté et sa grande connaissance des senteurs, Rakel espérait devenir parfumeuse et gagner de quoi soigner son père malade. Mais le prince Nisaï est empoisonné et elle est accusée à tort…

Obligée de fuir, Rakel doit absolument découvrir l'antidote au poison qui a plongé le prince dans le coma