Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Les messagères des abysses

Roman
à partir de 8 ans
: 2246721017
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Dans un futur proche, Jason, jeune adolescent, rentre de vacances à bord du voilier de son père, diplomate à l’ONU. Ils remarquent une activité anormale des baleines, qui se sont regroupées dans le Triangle des Bermudes. Jason est passionné par ces mammifères marins, il est ravi de pouvoir les observer de près. Son père et lui plongent, mais Jason est encerclé et entraîné vers le fond. Quand son père le retrouve enfin, le jeune homme est persuadé que les baleines lui ont transmis un message : elles sont inquiètes, elles sentent un danger qui menace toute l’humanité et qui vient des profondeurs, sous le fameux Triangle. A peine remis de leurs émotions, les plongeurs sont poursuivis par des pirates-braconniers qui font exploser leur embarcation. Après plusieurs heures sous l’eau, durant lesquelles ils doivent combattre un requin, ils sont enfin repêcher par la marine internationale. Tout juste rentré à Paris, Jason n’a qu’un but : diffuser le message des baleines. Raillé par certains, icône pour d’autres, il ne recule devant rien pour réveiller les consciences avant qu’il ne soit trop tard.

Après une préface de Nicolas Hulot, le roman commence fort : en 50 pages, les rebondissements se succèdent très rapidement : Jason entraîné par les baleines puis retrouvé, le voilier attaqué puis détruit par les pirates, l’attaque du requin puis le sauvetage. Ce rythme haletant redevient très calme après ces 50 pages, et ce jusqu’à la fin du roman. Cette cassure dans le rythme narratif donne l’impression d’avoir tout lu au début. On se dit « Voilà, l’aventure est finie, le décorticage politico-écolo commence ».

Et effectivement, Jason ne dort plus, déprime tant il souffre de ne pas être entendu, compris. Les personnages d’adolescents sont très clichés : Jason, responsable, généreux, qui aime la Terre et la respecte, est le fils et le citoyen idéal, tout comme son acolyte Chandra. Le meilleur copain de Jason est un petit arabe, qui a toujours des bons plans et fait des blagues.

Même les adultes n’échappent pas aux lieux communs : le père de Jason, diplomate aventurier toujours amoureux de sa femme, le méchant présentateur télé sans scrupules etc.

Jason parvient à faire entendre son message grâce à sa volonté, certes, mais surtout grâce aux relations diplomatiques de son père. Pas sûr que l’identification fonctionne auprès de jeunes lecteurs qui n’ont pas de porte parole politique à porté de main.

On ne peut que louer l’idée, très noble, de sensibiliser les jeunes à l’écologie. Mais ce roman, à travers une narration et un style très simplifiés (que plusieurs points de vue aurait peut-être enrichi), des personnages « bien comme il faut » et clichés et beaucoup de bons sentiments sous couvert d’anticipation, sert une leçon de morale bien indigeste.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 09/11/2007 10:20

"Les messagères des abysses" reveille les consciences et pourrait aussi bien se passer de nos jours. Il sagit bien là d'une critique de notre société encore à moitié endormies en qui concerne l'écologie. Ce roman est une main tendue vers les efforts à fournir à l'echelle individuelle, marketing et politique. Plus que jamais, il faut se reveiller et donner une importance prioritaire aux catastrophes qui s'annoncent. Combien de scientifiques actuellement le disent, combien notre planète l'exprime.
Et quel plaisir de partager le combat de Jason dans cette aventure, qui pourrait trés bien devenir réelle, un jour...

Du même auteur

Pourquoi ? : le combat des anges

Roman
à partir de 13 ans

Guerre des idées au collège : laïcité en danger

Roman
à partir de 12 ans