Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le secret de l'astrolabe

Album
à partir de 9 ans
: 9782211044479
12.70
euros

L'avis de Ricochet

Orphelin, Aqil travaille pour un riche propriétaire de son petit village d'Arabie, entre monts et désert. L'eau est rare, elle circule dans des canaux construits il y a des siècles, en partant de puits creusés dans la montagne jusqu'aux petits champs près des habitations. Mais depuis quelque temps, elle coule mal, et Aqil est chargé d'aller chercher le « maître des eaux » afin de diagnostiquer la cause du problème. Après des jours de marche dans la roche pentue, Aqil trouve ce vieil homme encore détenteur des savoirs anciens. Le garçon a un projet personnel : montrer au savant un mystérieux cadran hérité de son père, censé révéler les secrets des étoiles. Le maître des eaux reconnaît un astrolabe, et propose à Aqil de lui enseigner des notions d'astronomie. Entre la sécurité auprès de son village et l'apprentissage au fil des chemins (et des scorpions), le garçon devra choisir...

A cette histoire de découverte totale (au moins pour moi), bien incarnée et délicatement illustrée de dessins à l'aquarelle, Fabian Grégoire adjoint des précisions – le texte est un peu tassé - d'une part sur l'astrolabe, d'autre part sur ces fameux canaux qui existent toujours – même si des camions tendent à les remplacer. Il choisit de ne pas perdre son lecteur sous des explications scientifiques, se contentant de poser quelques bases sur le petit cadran magique qu'est l'astrolabe, aujourd'hui remplacé par le télescope.
Il est davantage disert à propos de l'irrigation au Moyen-Orient, et nous propose de belles photographies (personnelles) des canaux et de leur façon de dériver, d'être bouchés d'un champ à l'autre au fil d'un temps compté méticuleusement. Certes, je suis une convaincue de la collection Archimède et je la défendrai (presque) toujours, mais produire cet album documentaire soigné en 2015 devient presque un geste éditorial osé, tant le prêt-à-porter des connaissances veut remplacer l'initiation douce. Alors, il faut absolument en faire profiter les jeunes dès 9 ans environ !

Présentation par l'éditeur


Quand les propriétaires du falaj (le canal d’irrigation de la palmeraie) ont commencé à se disputer parce que l’eau manquait, Aqil s’est porté volontaire pour aller quérir Abou Hâroûn, le Maître de l’eau, un savant qui parcourt le pays, prêt à apporter son aide aux villageois en cas de besoin.Depuis que ses parents sont morts dans un fleuve de boue, Aqil cherche la paix. Mais il a une autre