Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

La langue envolée

Conte
à partir de 8 ans
Avec audio
: 9791092855012
22.00
euros

L'avis de Ricochet

Un jeune garçon mal intégré parmi les enfants, ne peut prendre la parole. Lorsqu’il y parvient péniblement, il fait des bulles. Un jour qu’il est en difficulté de parole, un lutin coincé dans la bulle lui promet son aide s’il le sort de là. Le garçon est donc engagé dans une aventure extraordinaire à la poursuite de son lutin.
Le récit se déploie par épisodes successifs. Le premier le mène près d’un arbuelito, beau personnage de vieil arbre qui lui raconte sa vie. Tour à tour armoire, bateau, banc pour personnes âgées, l’arbre retourne à ses racines et entoure l’enfant d’affection. Il le propulse au sommet d’où l’enfant entend des parents zozios débordés par leurs quintuplés qui réclament à cors et à cris une histoire. L’enfant est bien perplexe mais un serpent se propose. Il raconte une drôle d’histoire de poule et de loup. Ensuite, il y a encore une histoire d’escargot à moitié écrasé par l’enfant et des énigmes à résoudre puis un rêve / cauchemar du lutin qui le propulse dans le cosmos. Le lutin réveillé tient sa parole et exauce un vœu de l’enfant : pouvoir dire des mots et avoir des amis. Mais le langage approximatif de l’enfant fait que le lutin comprend « avoir des habits ». Chaque habit endossé dévoile un nouveau personnage et apparaissent un militaire, une sorcière, un clown. Aucun d’entre eux ne comprend l’enfant jusqu’à l’arrivée d’une fille aux cheveux bleus qui l’entraîne près de son grand-père…

Cette histoire complexe, à tiroirs, ne réussit pas à nous faire adhérer au personnage du garçon. Malgré la voix enjouée de Pépito Matteo, la mise en œuvre du CD, la musique illustrative, laissent entendre une oralisation appliquée. En dépit d’une certaine familiarité du langage (coller la pétoche / paumé de chez paumé ; boucan), on ne croit pas vraiment à la spontanéité du récit. Pourtant il y a des trouvailles de mots, des rythmes, des personnages sympathiques comme le grand-père ou Gastéropaul, l’escargot. Peut-être la longueur de l’histoire nuit-elle à l’intérêt qu’on y porte et cette histoire qui peut être douloureuse, ne pas oser ni savoir prendre la parole en public, ne parvient pas vraiment à nous émouvoir.

Présentation par l'éditeur


Livre + CD (durée 46min)

Dans cette histoire à tiroirs, le conteur Pépito Matéo nous promène dans la forêt de l'imaginaire, en jonglant avec les mots,les images et les sensations... Entre humour, tendresse et poésie pour mieux nous toucher... Bon Voyage à Tous...

"Moi quand j'étais gamin, je ne disais pas un mot. Pire, lorsque je prenais la parole, de ma bouche sortaient des bulles et ça faisait.