Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

La couleur de la peur

Amélie Sarn
Roman
à partir de 11 ans
: 9782745932556
10.50
euros

L'avis de Ricochet

La classe de Kyle prend le train à l’occasion d’une sortie scolaire. Un accident se produit sur un pont, et leur wagon reste suspendu au-dessus du vide. Seul à ne pas être blessé, Kyle va d’un camarade à l’autre en attendant les secours. D’abord involontairement, puis consciemment pour échapper à la mort qui rôde, Kyle s’introduit jusqu’à se perdre dans les cauchemars de ceux qui l’entourent. Mais lui-même a ses propres angoisses…
Malorie Blackman s’est inspirée de ses propres cauchemars pour composer les treize de ce roman. Ils constituent autant de nouvelles à part entière, morbides, effrayantes. Un Chair de Poule de qualité ? Le livre va bien plus loin que cela. Regret d’un passé violent, peur d’un avenir qu’on ne maîtrise pas (et dont on se demande avec effroi dans quelle mesure il représente le futur réel), désir inavouable… nous découvrons les faces les plus obscures des personnages, et donc, par ricochet, de nos propres comportements d’humains. Toutes les histoires ont une chute rapide et inédite, qui laisse Kyle assommé en revenant au présent. Ces intermèdes avec le jeune narrateur dans le wagon peuvent d’abord sembler un peu artificiels, avant qu’ils ne dévoilent peu à peu des bribes des difficultés familiales du héros. Commence alors une lecture passionnante d’allers et retours qui entrent en résonance, et où on est autant pris par chacun des cauchemars que par l’envie de savoir ce qui est arrivé au père de Kyle. On ne l’apprend qu’à la fin, en même temps que Kyle décide de faire face à son cauchemar personnel, sa plus grande angoisse étant de se retrouver complètement seul. Dans une envolée fantastique quelque peu lyrique (le fantôme du père luttant contre la Mort), notre héros parvient alors à repousser ses pulsions de mort, et à se réconcilier avec son histoire. Construit avec talent et inventivité, ce roman parfaitement clos se lit en une fois… Un regret toutefois : le titre rappelle la trilogie Entre chiens et loups de l’auteur, alors que le livre n’a rien à voir avec. Préférons le titre original, The Stuff of nightmares.