Aller au contenu principal

George

Francis Kerline
Roman
à partir de 12 ans
: 9782211227452
14.50
euros

L'avis de Ricochet

George n'a aucun doute : elle est une fille. Le problème est que cela ne se voit pas au premier abord. Alors, elle a une idée : si elle parvient à jouer le rôle de Charlotte dans la pièce de théâtre de l'école, il est certain que tout le monde, surtout sa mère, verra enfin qu'elle n’est pas un garçon.

Sur ce sujet très sensible, l'auteur, eux-mêmes transgenres (au pluriel, car l'auteur se considère(nt) multiple), dresse(nt) une histoire toute en finesse. Petit pas par petit pas, le lecteur découvre la vie de George, et toute sa difficile intimité, grâce à une approche particulière de courtes scènes de la vie quotidienne. Le passage dans des toilettes, l’épreuve de la salle de bain, les discussions avec les proches... autant de moments-clés qui mettent l'enfant transgenre dans une grande souffrance et qui sont parfaitement retranscrits. Ici, dans ce roman publié en jeunesse, un grand optimiste est nécessairement constaté : certes le personnage souffre mais sa différence est très bien acceptée par sa meilleure amie et d'autres figures importantes du roman. Toute violence, si ce n'est intime, est ainsi épargnée. La narration prend aussi une courte place dans le temps et le lecteur se demandera forcément ce qu'il adviendra à George ensuite. Mais il est agréable d'avoir cette parenthèse de bonheur, presque dénuée de problèmes. Le jeune lecteur, concerné ou non, est ainsi judicieusement invité à réfléchir sur les émotions ressenties par George et à accepter chacun avec ses différences. Rares sont les romans qui traitent de cette thématique et George offre ainsi une belle opportunité d'aborder ce sujet fort et essentiel. Pour les lecteurs intéressés, on peut également leur conseiller Le garçon bientôt oublié ou le récent Celle dont j'ai toujours rêvé.

Présentation par l'éditeur


Beaucoup de gens aiment George. Maman est très fière de son petit garçon, elle pense qu’il deviendra « un jeune homme très bien ». Scott aime beaucoup son « frérot ».

Et Kelly le tient pour son « meilleur ami ». Mais George sait que les gens ne voient pas qui elle est vraiment. Car, George en a la certitude, elle est une fille.

Alors, quand sa maîtresse propose de jouer une pièce de théâtre à l