Aller au contenu principal

Et derrière les nuages

Roman
à partir de 15 ans
: 9782889084265
19.90
francs suisses

L'avis de Ricochet

A Chamonix, deux amis fêtent leur baccalauréat en escaladant l’aiguille d’Argentière. Ils veulent devenir guides de haute montagne, connaissent leur sujet par cœur et ne pensent pas au pire. Pire qui pourtant se produit lorsque l’un de deux, qui n’était pas encordé, chute et meurt. Le narrateur, survivant, traîne sa peine. Sac au dos, il part passer l’été à Lyon et y rencontre Leïla, qui a fui sa famille musulmane autoritaire pour entamer à la rentrée des études. Ensemble, ils vont s’aider pour parvenir à composer avec leurs sentiments respectifs et continuer à avancer sereinement...

Pascale Perrier reconstitue avec véracité le contexte technique du monde de la haute montagne (du moins pour la néophyte que je suis), et dans une moindre mesure celui des exigeantes classes préparatoires. A partir de cette trame maîtrisée, les affects peuvent s’épanouir lentement, difficilement. Il n’y aura pas le mot précis d’un proche qui fera basculer le narrateur, ni l’amour fou avec Leïla. Il y aura juste le temps d’un été, un journal intime dont nous ne saurons rien, et in fine l’envie de recommencer à escalader qui prend le dessus. Du côté de Leïla, la situation est tout aussi emmêlée, et encore moins racontée que celle du héros. C’est au lecteur de décider si la jeune fille, pas vraiment en rupture de ban, est victime d’une religion ou d’une famille. Un roman sans trop d’action, pourtant captivant tant drame et deuil y trouvent leur juste place.

Présentation par l'éditeur

Chamonix, de nos jours. Pour fêter la réussite de leur bac, le narrateur et Antoine, son meilleur ami, ont décidé de faire l’ascension de l’aiguille d’Argentière. La montagne c’est toute leur vie, source de plaisir et de joie mais aussi de drames familiaux. Ensemble, ils souhaitent devenir guides et doivent pour cela effectuer une quarantaine de courses en deux ans avant de se présenter à l’examen