Aller au contenu principal

Enal et le peuple de l'eau

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 6 ans
: 9791095456162
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Enal est issu du Peuple de l’eau, qui vit « là-bas, tout là-bas, au beau milieu de l’Océan ». Le Peuple de l’eau vit depuis la nuit des temps en totale harmonie avec la faune et la flore. La preuve, le meilleur ami du jeune garçon prénommé Kelapa est un requin !

Mais un jour, parce que des pêcheurs ont bravé les lois du Peuple en utilisant des explosifs qui ont abîmé les fonds marins et décimé des poissons, Naga, l’esprit des mers, provoque une tempête pour se venger. Afin d’apaiser le courroux de ce dieu, le jeune garçon est missionné auprès de lui afin d’apporter une statuette magique en guise d’offrande. Pour sauver son peuple, Enal est prêt à tout et c’est avec courage et détermination qu’il s’enfonce dans l’océan afin d’implorer la clémence de l’esprit des mers.

Ce voyage au cœur de l’océan et de cette légende est l’occasion pour les auteures de l’album de faire réfléchir les jeunes lecteurs sur divers enjeux environnementaux actuels et de les sensibiliser à l’écologie. La Terre appartient à tous, aux êtres humains, aux animaux bien sûr, mais également aux différentes espèces végétales qui peuplent les paysages terrestres et la mer. Il nous faut donc la traiter avec respect et intelligence, ce qu’a d’ailleurs toujours fait le peuple indonésien des Bajau (auxquels les auteures de ce livre rendent hommage) surnommés les « nomades de la mer », capables de descendre en apnée jusqu'à 70 mètres de profondeur avec comme uniques équipements des poids et un masque de bois !

C’est un magnifique texte engagé qu’a écrit Laurence Pérouème et qu’illustre Pascale Maupou Boutry en usant, dans les mots comme dans les illustrations, de poésie, de douceur et d’inventivité.

Présentation par l'éditeur

Un album à la fois engagé et poétique, pour une fable écologique qui mêle des problématiques réelles à une libre inspiration. Et qui nous transporte quelque part en Asie, là-bas, au milieu de l’océan…

L’histoire s’appuie sur un fait réel, celui d’une amitié entre un enfant et un requin, qui permet de découvrir ce « peuple de l’eau », celui des Bajaus, nomades apatrides qui naviguent entre la