Aller au contenu principal

Buffalo Belle

Album
à partir de 12 ans
: 9782812610554
12.00
euros

L'avis de Ricochet

Très vite, on comprend que « elle » devient « il » et « il » devient « elle ». Il est question de genre, de liberté, d'envie d'être soi tout simplement. Olivier Douzou inverse les syllabes. Le fait de les avoir mis en gras facilite la lecture de ce texte versifié. Le dessin exécuté au crayon gras noir évoque l'inachevé, une certaine rudesse présente dans le récit, le flou de la situation, les hésitations du personnage qui grandit, à la recherche de son identité.

« On m'appelait Annabil

Je m'appelais Buffalo Belle
»

Au-delà de cette quête, on peut aussi y voir une enfant qui joue, aime se raconter des histoires et jouer des personnages, se voir en « Buffalo Bill », façon Belle. Annabelle réussit à vivre sa vie à sa façon sans tenir compte de son entourage :

« Je suis ce que je suis

Je serai ce que je veux
».

La force d'Annabelle est admirable. On ne peut qu'aimer ce personnage qui s'impose et se connaît finalement très bien.

Présentation par l'éditeur


C’est l’histoire d’une enfant qui, toute petite, avait un vrai penchant pour les fusils plutôt que pour les poupées et s’amusait à interchanger il et elle. Elle se faisait des films, Annabil. Elle préférait s’appeler Buffalo Belle. Mais en grandissant, toutes ces confusions, ce n’était plus de l’ordre du futile. Qui donc était Buffalo Belle ? Il ou Elle ? En images et en mots, Olivier Douzou nous