Aller au contenu principal

Rechercher un livre

On ne va pas se laisser faire !

Sélection des rédacteurs
Livre-audio
à partir de 4 ans
Avec audio
: 9782375150689
19.90
euros

L'avis de Ricochet

De retour du marché, les trois petits cochons reviennent avec leurs pizzas. Sur le chemin de l’école, l’agneau emporte son dessert. La poule en balade, quant à elle, se réjouit de bientôt boire un super jus de raisin, tandis qu’un petit garçon porte dans un panier les feuilletés au gruyère de sa grand-mère.

Quatre « héros » ? Non, quatre « victimes ». Ces personnages rencontrent respectivement le loup, l’ogre, le renard et la sorcière... tous prédateurs bien connus et identifiés par les enfants. Mais là où Richard Marnier surprend c'est qu'il détourne ces contes familiers. La structure de randonnée et les personnages mis dans des situations étonnantes alertent le lecteur : des pizzas pour des petits cochons, du jus de raisin pour une poule, la grand-mère d’un petit garçon dans une forêt ? Bizarre.

Ces occurrences sont à chaque fois marquées d'une défaite des protagonistes rythmée par une interrogation (suspendant la solution de chaque confrontation) qui tient le rôle de commentaire ou d’interpellation du lecteur : « ils ne vont quand même pas se laisser faire ? ». « Eh bien, si ! ». Ils vont perdre leurs pizzas, dessert, jus de raisin ou roulés au fromage, nous apprend le narrateur indigné à la page suivante.

Dans la comédie grinçante qui se joue à chaque rencontre, la mise en images d’Amélie Jackowski scande crûment l’histoire : d’abord tellement contents, les petits cochons avec leurs pizzas, ou la poule qui franchit la rivière d’un pas assuré ; ensuite, tellement déconfits lorsqu’ils doivent céder leur butin. L’illustration révèle sur leurs visages et dans leurs attitudes le combat qu’ils viennent de perdre.

Toutefois, la couverture où s’exclament largement les personnages laisse penser que l’issue n’est pas gagnée d’avance et qu’un retournement est possible. La thématique de la domination, du racket, du souffre-douleur, et celle de la complicité des puissants à laquelle peut répondre la solidarité des petits pour annihiler les oppresseurs, sont les leçons à tirer de cette histoire joyeuse et rondement menée.

L’ambiance champêtre, la signature sonore des différents épisodes et la diction claire et précise de Gilles Serna (qui identifie distinctement chaque personnage) sont des facteurs qui mettent en valeur les qualités de l’écriture et la force du message. On entend nettement la richesse du vocabulaire, les jeux de rimes et les différents caractères et l’ensemble (histoire, images et réalisation sonore) forme alors une unité riche, convaincante et pleine d’humour à laisser entre toutes les mains et toutes les oreilles.

Présentation par l'éditeur

Trois petits cochons, de retour du marché, rencontrent le loup et se font voler leur pizza… Un agneau, rentrant de l’école, croise un vieil ogre jaunâtre aux doigts rougis par du coulis de fraises des bois qui lui dérobe ses petits pains… Un petit garçon lui, se fait piquer les feuilletés au fromage de sa grand-mère. Une sorcière passait par là… Tous ces petits-là vont-ils se laisser faire ? Eh