Aller au contenu principal

Rechercher un livre

La mort n'est qu'un début

Lilas Nord
Roman
à partir de 15 ans
247 pages
: 9782700273892
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Australie, de nos jours. Beth est décédée dans un accident de voiture. Son père, policier veuf, continue à converser avec son fantôme. Alors qu’il se lance dans une nouvelle enquête concernant un foyer pour jeunes aborigènes, Beth se rend compte qu’Isobel, témoin de l’affaire, peut la voir.

« Un roman troublant, à mi-chemin entre le policier et le fantastique », indique la quatrième de couverture. Je dirais historique, aussi, car les auteurs, frère et sœur aborigènes, ont voulu rendre compte des spoliations dont ont été victimes les tribus jusqu’au milieu du XXe siècle. Et le qualificatif intimiste conviendrait encore, car le deuil du père se combine implicitement avec l’acceptation de Beth de sa propre mort… L’appréhension du texte n’est pas toujours évidente. Les points de vue de Beth et d’Isobel alternent, de même que les prises de parole, et nous naviguons entre une histoire présente, réelle, sordide, et des bouts de légendes aussi énigmatiques qu’effrayantes et belles. La poésie n’est jamais loin, ne serait-ce que par les associations d’idées qui se suggèrent au fil des pages. A lire pour sa qualité littéraire et pour sa découverte culturelle.

Présentation par l'éditeur

Beth est morte. Et depuis, son père, policier, est le seul qui puisse encore la voir et l’entendre… mais il est submergé par son deuil. Pour l’aider à refaire surface, Beth l’encourage à s’investir dans une nouvelle enquête : suite à l’incendie d’un orphelinat, un cadavre a été retrouvé et deux hommes ont disparu. Qui sait, ce mystère pourra peut-être détourner son père de sa tristesse ? Intriguée