Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Sacrifice box

Leslie Damant-Jeandel
Roman
à partir de 14 ans
382 pages
: 9782408004286
16.90
euros

L'avis de Ricochet

Durant l’été 1982, cinq amis, Sep, Hadley, Arkle, Lamb et Mack, font un pacte, assorti de sacrifices, autour d’un vieux coffre caché dans les bois : leur amitié durera toujours. Pour sceller cette promesse, le groupe convient de respecter certaines règles : ils ne viendront pas au coffre seul, ni pendant la nuit, ni ne reprendront les objets qu’ils y ont sacrifiés. Seulement, quatre années plus tard, le pacte a été brisé, le groupe s’étant délité dès le retour de ses membres à l’école. Mais il y a plus grave : les règles du coffre semblent avoir été enfreintes, car les adolescents voient le retour de leurs sacrifices de la manière la plus sinistre qui soit… Ils vont alors devoir recréer leurs liens passés pour vaincre le coffre.

L’un des grands atouts de ce roman est son décor temporel et géographique. En effet, on suit la plupart du temps les cinq amis, ensemble ou séparément (même si l’accent est majoritairement mis sur Sep), mais les années 80 sont également un personnage en elles-mêmes ! L’auteur fait de nombreuses références aux éléments emblématiques de cette époque (ses groupes musicaux, sa mode vestimentaire, ses premières consoles de jeux, etc.), qui devient décidément de plus en plus à la mode dans la pop culture. Le fait que l’histoire se déroule sur une île, dans une petite ville où tout le monde se connaît, lui confère du charme mais également une dimension anxiogène, comme un piège duquel les personnages ne pourraient s’échapper. Mais situer le récit dans les années 80 a aussi son désavantage, car cela pousse le lecteur à comparer le livre à d’autres œuvres fortement empreintes par cette décennie comme la série Stranger Things ou le récent remake et adaptation de Ça, qui s’appuient toutes deux, comme notre roman, sur le thème de la puissance de l’amitié et de sa capacité à surmonter les malédictions. Pour que cette idée soit réalisée de manière optimale, il faut alors des protagonistes intéressants, ce qui est le cas de Sacrifice Box, mais on aimerait en savoir encore plus sur eux et sur les vacances estivales qu’ils ont passées ensemble et qui sont à l’origine de tous ces événements horribles (bien que très plaisants à lire). Le roman aurait donc gagné à être un peu plus long afin de présenter un équilibre pour la caractérisation des différents adolescents et entre les deux temporalités, 1982 et 1986. Qu’à cela ne tienne, l’abondance de rebondissements provoque une envie dévorante de tourner les pages pour savoir qui est responsable de l’éveil du coffre et comment le groupe se sortira de cette situation cauchemardesque. L’atmosphère est parfois négligée en faveur de l’aspect gore, qui ne manque pas, ce qui peut être réjouissant, mais qui semble ici un peu gratuit (choquer pour choquer, ce qui finalement perd son effet à cause de la surenchère). Peut-être est-ce pour former un contraste ou compenser le côté peu effrayant des assaillants sortis du coffre, qui restent, pour certains d’entre eux, des jouets d’enfants, tout aussi malveillants soient-ils… Il vaut également la peine d’avertir les lecteurs que cela pourrait heurter que ce livre regorge de descriptions détaillées et sanglantes de morts d’animaux, et cela presque à chaque chapitre. Bien que certains aspects pourraient être un peu plus creusés, Sacrifice Box est à conseiller aux amateurs d’aventures horrifiques qui ne manquent pas de tripes, au propre comme au figuré !

Présentation par l'éditeur

Si, avec vos amis, vous enfouissez sous terre des secrets dans une boîte en fer. Si vous prononcez là-dessus un pacte sacré. Assurez-vous bien que personne ne viendra trahir la promesse. Personne.

Lire un extrait