Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Mon amie Agnès

Sélection des rédacteurs
Fanny Britt
Album
à partir de 5 ans
: 9782897770853
17.00
euros

L'avis de Ricochet

C’est l’histoire d’un apprentissage lent, heureux, et néanmoins douloureux parce qu’il décrit deux déchirures fondamentales : quitter sa maison et quitter un proche, expériences universelles vécues à travers la voix et le regard de la narratrice et offertes en partage aux jeunes lecteurs. Cinq saisons encadrées par deux printemps rythment l’histoire.

Au printemps, avec sa mère, Katherena quitte sa maison et ses attaches au bord de la mer pour une maison campagnarde. Julie Flett, avec une grande simplicité, la montre à sa fenêtre. Les couleurs grises, brumeuses, ocre et beiges, la pluie, donnent le ton de sa tristesse. Par chance, à ses côtés, une petite tête, celle d'Ôhô, le chien. Une double page toute verte pour le chemin, la minuscule voiture au milieu et un coyote solitaire suffisent à rendre sensibles l’espace immense et les sentiments mêlés qui l’habitent, à la fois perdue et curieuse, ouverte aux bonheurs du voyage. Et c’est cela qui l’attend dans sa nouvelle maison : elle a quitté un arbre, elle en trouve deux pour l'abriter, et, comme une promesse, « le champ est recouvert de perce-neige ».

A l’été, après l’installation, Katherena fait la connaissance d’Agnès. On éprouve l’approche lente, l’apprivoisement de l’une par l’autre dans les plans dessinés par l’illustratrice : d’abord, seule au milieu d’un carré d’herbe, comme sur une île, au ras du sol, la fillette fait connaissance des petites bêtes et des oiseaux ; en ouvrant la focale, elle se redresse et regarde au loin, minuscule, une silhouette près de l’autre maison. C'est Agnès, « l’amie », la voisine âgée. A partir de là, l’histoire s’accélère, le dialogue s’engage et nous faisons la connaissance de cette vieille dame profondément enracinée dans son espace et son temps. Jardinière et potière, elle transmet à Katherena ses goûts et partage son savoir, celui de la terre qu’elle cultive, celui de l’argile qu’elle travaille. L’illustration gagne de jolies teintes roses, celles des oies qui repartent … et l’hiver arrive. 

Au printemps suivant, Katherena prend soin d’Agnès affaiblie.

A la lecture de cet album, on éprouve la même émotion qu’à celle de Grand-papa de John Burningham. Les thèmes abordés – la vie, la mort, la vieillesse, les liens intergénérationnels – sont traités avec une grande fluidité et tout en nuances par Julie Flett, qui signe un grand album, à lire, relire, selon les circonstances. Une belle histoire de vies.

Présentation par l'éditeur

Katherena se sent un peu perdue après avoir quitté le bord de la mer pour la nouvelle maison qu’elle partage avec sa mère. Mais elle rencontre bientôt une voisine âgée qui partage son amour pour l’art et la nature.

Feuilleter un extrait