Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Dead Lines

Roman
à partir de 13 ans
199 pages
: 9782354887063
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Après avoir aperçu une publicité sur le darknet pour un « livre STUPÉFIANT dont vous êtes la victime », Aurélien est subjugué. L’auteur, Balthazar Natas, y met en garde son potentiel futur lecteur : chaque chapitre du roman coûtera le double du précédent, mais il lui sera pourtant impossible de s’arrêter, tant l’intrigue est hypnotisante. L’adolescent décide de tenter le coup, et attaque la lecture de ce livre si mystérieux. Surprise, lui et sa famille en sont les personnages ! Cette perspective, d’abord réjouissante, l’est beaucoup moins lorsque le récit prend une tournure plus funeste. Aurélien va alors devoir continuer à lire s’il veut pouvoir empêcher les événements fictifs de devenir réalité…

Le point le plus attendrissant de cet ouvrage est que, si l’on met de côté le propos fantastique du livre reflétant le réel et vice-versa, celui-ci met en scène et célèbre le pouvoir immersif que peut avoir la lecture : en effet, pas besoin de dévorer une création de Balthazar Natas pour être emporté dans une histoire et avoir la sensation de vivre les aventures de ses héros, tout bon livre y arrive également ! Celui dont il est question ici, non dénué de qualités, manque cependant quelque peu de subtilité, à la fois dans sa fiction cadre et dans sa mise en abyme. Cette dernière présente en effet des personnages inquiétants à l’accent germanique caricaturé et portant le doux nom de Göring, par exemple. Le cadre, quant à lui, contient des propos parfois discutables sur les maladies mentales, notamment la schizophrénie. Mais il faut laisser à l’auteur qu’il connaît bien les caractéristiques récurrentes des récits d’horreur et les présente de manière très efficace, comme dans la scène du cauchemar dans un cauchemar, où on ne sait plus démêler la réalité du songe, qui donne de bons frissons ! L’histoire est ainsi captivante et le concept du roman vraiment très intéressant, et on se plonge dans ses deux premiers tiers avec l’envie pressante de savoir ce qui se passe ensuite, à l’instar d’Aurélien. Mais le dernier tiers devient un peu répétitif et le discours sur l’addiction – plutôt lourd car rabâché avec de gros sabots tout au long du roman, comme si le lecteur n’arrivait pas à comprendre tout seul que c’est bien de ce thème dont il s’agit – en devient presque pénible. Un fond haletant emballé dans une forme avec quelques défauts, un message important livré avec un peu trop d’insistance : un roman inégal, mais qui se laisse découvrir avec plaisir.

Présentation par l'éditeur

Aurélien, quinze ans, n’est ni une tête brûlée ni un irresponsable. Ce jour-là pourtant, il entre dans un monde souterrain et dangereux, celui de l’Internet caché, autrement appelé le Darknet. On y trouve de tout, le meilleur comme le pire, surtout le pire d’ailleurs ! Comme ce roman d’horreur signé Balthazar Natas qui fonctionnerait « comme une drogue à accoutumance ». À 0,12 € le premier

Du même auteur

Pourquoi ? : le combat des anges

Roman
à partir de 13 ans

Guerre des idées au collège : laïcité en danger

Roman
à partir de 12 ans