Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Ça pue ! / Ça gratte !

Roman
à partir de 8 ans
48 pages
: 9782812619151
6.50
euros

L'avis de Ricochet

Les élèves d'une classe de Bordeaux vont entretenir une correspondance scolaire avec des élèves d'une classe de Marseille. Les professeurs des deux classes invitent les enfants à fabriquer un objet fait maison pour mieux faire connaissance avec leur correspondant. De Mathis, Camille reçoit un savon de Marseille liquide fabriqué avec des ingrédients douteux. Elle s'en est servie. Le mélange a provoqué des plaques rouges sur sa peau. Camille ressemble à « un homard qu'on vient d'ébouillanter ». Elle pense avoir affaire à un psychopathe qui « rêve de dessécher la peau de toute les filles de la planète. » Elle élabore une stratégie de vengeance machiavélique avec un objet parfaitement diabolique : un pull avec la « laine la plus râpeuse du monde. Du genre qui lui arrache les poils des bras ». Mathis a failli faire un arrêt cardiaque en découvrant le contenu de son colis. Un tricot vert en laine ringard, ou plutôt une relique de grand-mère qui ressemble à un sapin de Noël. Bref, une loque à rayures qui gratte en plus. Ça fera sûrement glousser toute sa classe.

Le lecteur est plongé au cœur du drame dès le début du récit, dont les ressorts narratifs captivent et donnent envie de connaître le fin mot de l’histoire. Ça pue ! / Ça gratte !, ce sont deux courts récits recto-verso, une trouvaille ingénieuse de la collection Boomerang des éditions du Rouergue. Deux intrigues en écho qui se complètent, à commencer soit par l’une, soit par l’autre à sa guise, sans que cela n’affecte ni leur déroulement ni leur fin. Parsemé d’humour et de sarcasme, ce dialogue entre deux auteurs nous procure à la fois une lecture désopilante et un moment savoureux !   

Présentation par l'éditeur

Pour lancer une correspondance entre deux classes, les enseignants demandent à chacun des élèves de fabriquer un objet. Mathis le Marseillais reçoit de Camille la Bordelaise un affreux pull vert à rayures rouges... qu'il se dépêche de jeter à la poubelle. De son côté, Camille n'a pas du tout apprécié le savon liquide que Mathis a concocté avec de l'huile d'olive. Un boomerang à quatre mains, par