Aller au contenu principal

Rechercher un livre

P.S.: tu me manques

Sélection des rédacteurs
Maud Ortalda
Roman
à partir de 14 ans
283 pages
: 9782266275453
17.90
euros

L'avis de Ricochet

Cilla (Priscilla) est la grande sœur d’Evie (Evelyn). Enceinte à seize ans d’un petit ami qu’elle aime, elle est envoyée de force chez une tante par ses parents très religieux. Evie décide d’écrire à Cilla presque quotidiennement. Dans ses courriers, la toute jeune fille de onze ans parle des événements récents et de la réaction des parents qui l’a choquée, de leurs souvenirs de sœurs complices, et puis d’elle aussi. En effet, Evie se fait une nouvelle amie, la pétillante June, et elle en tombe peu à peu amoureuse... Evie ne reçoit de Cilla que trois réponses tapées à la machine, courtes et sèches. Elle décide de mener l’enquête avec ses amies et découvre une réalité qui va changer sa vie…

Les événements se déroulent de nos jours, mais le roman conserve un ton presque intemporel sous la plume de la tendre Evie. La réaction violente des parents, présentée comme étant guidée par leurs convictions religieuses, contribue aussi à transporter l’histoire hors du temps. Paradoxalement, face au drame familial que va découvrir Evie, l’homosexualité naissante de cette dernière est admise sans réprobation parentale. Le ton vivant et naturel plein d’affection et la profondeur des perceptions m’ont fait penser au joli Ne t’inquiète pas pour moi d’Alice Kuipers (Albin Michel jeunesse, 2008).

L’auteure ménage le suspense des révélations avec un sens aigu de la construction, et si sa narratrice est prolixe, les sentiments restent toujours d’une grande pudeur. La répétition d’un « tu me manques » à la fin de chaque missive ressemble ainsi à un infime, mais tenace cri du cœur dont le lecteur attend les quelques variations. De lettre en lettre, d’émotions en émotions, le lecteur ressort bouleversé de ce roman épistolaire à seulement deux mains…

Présentation par l'éditeur

Cilla, la soeur aînée d’Evie, n’est plus là. Enceinte à seize ans, elle a été envoyée en pension à des centaines de kilomètres… Alors, Evie lui écrit chaque jour ou presque : elle lui raconte son quotidien d’adolescente, le collège, la comédie musicale à laquelle elle participe, l’arrivée à l’école d’une nouvelle, June, qui fait battre son coeur un peu trop fort… Pour toute réponse, Evie ne reçoit que deux lettres, glaciales, comme si Cilla voulait couper les ponts. Convaincue que sa soeur est en danger, Evie part à sa recherche…