Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Ouvre grand les yeux

Album
à partir de 2 ans
: 9782211231510
11.80
euros

L'avis de Ricochet

Un lapin blanc, les yeux grands ouverts, regarde le lecteur. En ouvrant le livre, le lecteur se retrouve face à des pages constituées de volets très vivement colorés qui représentent des yeux fermés comme des persiennes. Sur le rabat de droite, un court texte invite l’enfant à imaginer le vaste tableau qu’il va découvrir en dépliant les volets. Le lapin de la couverture, héros de cette histoire, se promène à travers les saisons et les couleurs. Le narrateur interroge l’enfant lecteur regardeur et sollicite son attention sur des détails – chercher des petites fleurs, trouver Anis, Marguerite, Marin, Bruno, les enfants de papa lapin – qui apparaissent au fil des pages. Les jeunes lapins agissent aimablement dans un paysage campagnard où sont dissimulés des détails nommés par les auteurs ou à repérer par l’enfant lecteur.

Les enfants vont apprendre ainsi le blanc, le bleu, le vert, le jaune, le rouge, le marron et le noir. Ils vont aussi s’amuser dans le jeu fermer/ouvrir les yeux et celui de la recherche d’éléments dissimulés. Le texte est également habile, très direct à l’impératif « découvre », et sur le mode de l’interrogation, à la deuxième personne du singulier « vois-tu ? vois-tu … ? », très impliquant. Le texte recèle de petits pièges. Par exemple, on voit deux oiseaux sur la page mais le texte invite à la recherche du « grand oiseau perché ». Il titille la curiosité des petits en indiquant quelques éléments, mais bien d’autres détails vont susciter l’intérêt dans les grandes illustrations lisibles, sans surcharge.

Un album efficace et joyeux pour accompagner l’acquisition du langage et l’entrée heureuse dans les livres.

Présentation par l'éditeur


Dans ce livre il faut d’abord fermer les yeux et rêver les couleurs. Puis on ouvre grand les yeux et on observe le paysage qui s’enrichit page après page, couleur après couleur, au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire.

À la recherche de ses enfants, papa lapin traverse le paysage, les saisons et donc les couleurs.