Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Lucie est partie

Sélection des rédacteurs
Martine Desbureaux
Album
à partir de 4 ans
: 9783314200274
11.00
euros

L'avis de Ricochet

Dès la couverture, ce petit album nous attendrit : une tortue et une petite oie lovées l'une contre l'autre telles de douces peluches pour enfants. Et c'est avec cette infinie douceur que Sebastian Loth conte et dessine l'histoire de ces deux amies inséparables ; Zelda, la petite oie, et Lucie, la tortue de 127 ans.
Zelda, de la ferme du Bois-Joli, rendait chaque jour une petite visite à Lucie, réfugiée dans le jardin parmi les salades. Ensemble, elles lisaient des livres d'aventures, partaient en voyage, observaient le monde qui les entourait, se racontaient leurs rêves et leurs pires cauchemars…
Mais un jour, Lucie ne fut pas au rendez-vous. Où pouvait-elle bien être passée ? Lorsqu'elle interrogea les oies de la basse-cour, leur réponse provoqua la colère de Zelda. Lucie, partie en voyage sans elle ? Non ce n'était pas possible ! Zelda appela son amie, partit à sa recherche aux quatre coins du monde : tout en haut des montagnes, au fond de l'eau, par-delà les étoiles… Zelda devait se faire une raison, Lucie était partie sans elle. De retour à la ferme, elle comprit soudainement l'absence de Lucie : celle-ci était partie pour l'éternel voyage, de ceux que l'on entreprend seul et dont on ne revient jamais. Restée seule, Zelda pleura son amie disparue et se réveilla le lendemain plus sereine, Lucie était dans son cœur à jamais.
Un album toute en simplicité qui parle de la mort aux enfants, leur expliquant que la disparition d'un être cher fait partie de la vie. En évoquant les sentiments qui envahissent Zelda à la disparition de son amie (incompréhension, colère, tristesse, solitude…), Sebastian Loth réussit même à mettre à la portée des enfants la notion de deuil. Il le fait avec poésie et délicatesse, choisissant pour cela deux petits personnages tendres et tout en rondeurs.