Quand je serai très très vieux...


Recherche avancée dans les livres
Bonhomme
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)

Quand je serai très très vieux...

Auteur : Olivier Ka
Illustrateur : Carole Chaix
Editeur : Notari
Collection : L'oiseau sur le rhino / Les huppes
Avril 2016 - 19 Euros
Album à partir de 7 ans
ISBN : 9782940408979
Thèmes : Enfance, Rêve, Liberté, Vieillesse

L'avis de Ricochet

Sur la couverture, un nounours pilote un déambulateur et une charentaise se prend pour une voiture de course, images emblématiques du thème de l’album « Quand je serai très très vieux… » où sont associées la jeunesse du narrateur et la vieillesse telle qu’il l’envisage.
Ce n’est qu’à la fin de l’histoire que l’on découvre le personnage principal, assis, accroupi, boudant, mais on n’entend que lui dans ce long monologue intérieur où il développe les bénéfices supposés du grand âge. Son imaginaire de la vieillesse lui procure la faculté de se libérer de la politesse et de la bien-pensance.

Passer devant tout le monde, sans même s’excuser ou proférer des gros mots paraissent être un avantage que s’attribuent les gens âgés. Pire, ils prennent le droit d’être méchants avec les enfants voire même délirants au point de « démonter la tour Eiffel et en faire un squelette de dinosaure ».

En filigrane de ce discours intérieur on lit une conception de la jeunesse comme un ensemble de contraintes pesantes et étroites et de la part du narrateur, une certaine jubilation à espérer que la vieillesse autorisera tout ce qui est interdit et nocif « je formerai une armée pour aller détruire la terre » « Non quand même pas ! » reconnait l’enfant, il y a des limites.

L’ambiguïté de ce monologue de sale gamin est accompagnée avec beaucoup d’esprit par les illustrations de Carole Chaix. Son trait fin au crayon bille fait merveille comme des projections de sa pensée et en même temps, elle ne dissimule aucune faiblesse du grand âge. Dentier, jambes maigrelettes dans un slip trop grand, pyjama en témoignent dans leur réalisme pointilleux !

Beaucoup d’humour grinçant dans ce récit d’Olivier Ka. La complexité des points de vue exprimés par le héros rend bien compte de la perplexité des enfants face au temps. Etre vieux c’est quand ? 61 ans, 72, 86, 98, 150 ans, et la question « dis papi, t’as quel âge ? » donne la mesure de ce désir de vieillir tout en souhaitant se conserver « comme maintenant, exactement ».

Ce propos dans la bouche du héros questionne notre relation au temps et grâce aux talents conjugués d’Olivier Ka et Carole Chaix, cet album parlera à tous âges, bien au-delà des 7 ans indiqués par l’éditeur.

Danielle Bertrand
Voir la chronique de Danielle Bertrand

Brève présentation par l'éditeur

Un enfant qui s’imagine vieux, très vieux, pour enfin pouvoir faire tout ce qu’il veut, braver tous les interdits, éprouver ce sentiment d’impunité dont jouissent les vieillards, protégés par leur âge vénérable, leur position d’autorité – du moins le croit-il… Oui, se réjouir d’être vieux pour connaître la liberté absolue: ce monologue intérieur, qu’Olivier Ka place dans la perspective d’un garçon impatient de croquer le monde, exprime avec une audace jubilatoire l’urgence de se faire une place, de balayer les obstacles (surtout ceux que représentent "les autres") qu’on voit surgir de toute part lorsqu’on est le petit de l’homme. Un rêve d’enfant, certes, mais qui peut se prolonger encore longtemps… L’expressivité et la précision du trait au stylo bille dans les dessins de Carole Chaix accentuent la force avec laquelle l’enfant se projette dans des situations qui ont pour lui autant de réalité que le monde environnant.

Feuilleter un extrait

L'éditeur : Notari

Les éditions Notari ont été créées en 2006 par Luca et Paola Notari. Installées à Genève, elles sont spécialisées dans la publication de livres d'art et de livres pour la jeunesse. Les livres pour la jeunesse sont choisis en fonction de...
new