Mes années 70


Recherche avancée dans les livres
Je veux un clone
Chut !
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)

Mes années 70

Auteur : Claudine Desmarteau
Illustrateur : Claudine Desmarteaux
Editeur : Panama
Octobre 2008 - 19,50 Euros
Album à partir de 9 ans
ISBN : 978-2755703610
Ce livre fait partie de la sélection de Ricochet
Thèmes : Histoire - XX° siècle, Enfance, Famille, Mode, Société

L'avis de Ricochet

Les années 70, pour nos jeunes lecteurs, c’est le siècle dernier, que dire, la Préhistoire carrément !
Pour Claudine Desmarteau, c’est le temps de son enfance, celui où elle vivait avec ses parents, Annie et Michel, auquel cet album souvenir est dédié.
Avec sa verve coutumière et son ironie teintée de tendresse, Claudine Desmarteau se livre ici à une autobiographie dessinée, nourrie de souvenirs personnels bien sûr, mais qui restitue une époque particulière, celle des parents de nos lecteurs. Une autobiographie collective donc.
Rappelez-vous les papiers peints aux grands motifs géométriques où éclatent les marrons et les oranges ; les fauteuils coque, les téléphones à cadran (pas portables) ; la télé en noir et blanc avec l’ORTF et le canard Saturnin ; les BD : Astérix, Lucky Luke et les Schtroupmfs, parce qu’il n’y avait pas encore les mangas ; Claude François, Joe Dassin ou bien Sheila ; les cheveux longs pour les garçons (sauf pour Georges Pompidou …) ; les mini-jupes et les maxi-bottes pour les filles ; le Paradis de Michel Polnareff ; les slogans de Mai 68 punaisés sur le mur du salon : « Il est interdit d’interdire. » ; l’arrivée du ketchup et de l’autoradio ; le cinéma italien et la musique pop ; les babas, les hippies (mais pas les bobos) …
C. Desmarteau se souvient de ses parents qui se promenaient tout nus dans l’appartement parce que l’époque était à la révolution des mœurs, ou qui lisaient Charlie Hebdo, du tee shirt qu’elle portait en chantant « I can’t get no satisfaction », des jeux dans la cour de récré ou dans la rue, qui n’étaient pas virtuels et de tous les bonbons que l’on pouvait s’acheter pour un malheureux franc ! L’époque du Power Flower, des voyages en stop à Katmandou et de la libération sexuelle et de la contraception : « Un enfant si je veux quand je veux. »
A l’aide de grandes planches dynamiques très colorées ou de plus petits dessins éclairés de bulles, elle raconte des scènes tirées de sa vie familiale ou bien convoque et revisite à sa façon les images marquantes de l’époque, les objets, le design, les vêtements, les couleurs ou les jeux. Il n’y a pas de nostalgie, mais du bonheur, de la vie, du mouvement, dans ces pages, parce que l’on pouvait être heureux sans téléphone portable ou console de jeux ! Eh oui !
Un album réussi, drôle, vivant, tendre aussi, pour les parents et les enfants, à découvrir ensemble, pour parler et expliquer ce que représentaient les années 70 et pourquoi elles marquent encore notre présent.

Catherine Gentile
Voir la chronique de Catherine Gentile

L'éditeur : Panama

En 2005, Jacques Binsztok, Damien Serieyx et trois autres anciens du Seuil et de La Martinière créent la maison d’édition Panama. Ils éditent des ouvrages de littérature française et étrangère, des beaux-livres, des essais et des documents, des policiers et une production jeunesse.
Leur catalogue se...
new