Ogrus - Histoires à digérer


Recherche avancée dans les livres
Anisia
L'homme qui parlait pour deux
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)

Ogrus - Histoires à digérer

Auteur : Grégoire Kocjan
Illustrateur : Pauline Comis
Editeur : Atelier du Poisson soluble
Collection : En Queue-de-poisson
Mai 2008 - 14 Euros
Conte à partir de 7 ans
Ce livre fait partie de la sélection de Ricochet
Thèmes : Conte, Ogre/Géant

L'avis de Ricochet

Grégoire Kocjan explore l’univers des ogres. Il s’agit d’ogres qui nous ressemblent. A travers eux, ce sont les défauts de notre société qui apparaissent et nous font sourire. Tout est tellement gros : leur bêtise, leur faim, leur soif de pouvoir…A vrai dire, ils semblent plus stupides que méchants, plus simplets que cruels. Il y a même une ou deux histoires qui se terminent bien. Ces contes à digérer sont variés, vivants et aussi drôles que les oeuvres de Rabelais. La langue de Kocjan est savoureuse. Elle regorge de termes inventés à partir de mots déformés, accumulés ou qui se télescopent. Ainsi, on a le CACAK 40, la société SAMSUFIPA, l’ogre Géhankkkorffin, etc. A la fois écrivain et comédien, Kocjan maîtrise très bien les ficelles du métier de conteur. Quel bonimenteur ce Grégoirrankkkoreunehistoirre ! Petit conseil au lecteur : lire ces contes à voix haute, c’est deux fois plus de plaisir assuré. (P.P.)

Seconde critique:
Dans ce recueil de contes modernes, l’ogre est tantôt celui qui incarne, tantôt celui qui révèle les pires travers chez l’homme. L’auteur, ogre lui-même - cela va de soi- nous présente une vision du monde drôle, cruelle et sans concessions. De quoi nous interpeller, nous interroger sur notre monde et nous inviter à changer la donne.
A travers le style de Grégoire Kocjan, on perçoit l’expérience de l’homme de scène (acteur éminent de la Compagnie Badabulle) qui sait s’adresser à son public. Il n’est pas rare que le lecteur soit pris d’un éclat de rire au détour d’une phrase.
Malgré le format étroit du recueil, les personnages imposant des illustrations maintiennent bien l’ambiance de l’ogritude si redoutée des enfants. (Croq'livre)

Pascale Pineau
Voir la chronique de Pascale Pineau


Croqu'livre
Voir la chronique de Croqu'livre

L'éditeur : Atelier du Poisson soluble

Fondé en 1989 par Olivier Belhomme et Stéphane Queyriaux, l'Atelier du Poisson Soluble ont fêté en 2004 leur 15 ans d'édition. Du plus classique au plus graphique, leur catalogue est une vraie malle aux trésors et se veut résolument éclectique allant du conte aux albums, en passant par des recueils de...
new