Aller au contenu principal

Le retour de la bête

Roman
à partir de 10 ans
170 pages
: 9782354886370
12.50
euros

L'avis de Ricochet

Devenu vieux monsieur, le narrateur raconte un épisode de son enfance auvergnate, à l’hiver 1942. Tout son petit village était en émoi : on croyait au retour de la Bête du Gévaudan… Mais des peurs plus pressantes vont rattraper les enfants, car les Allemands arrêtent l’instituteur et le jeune garçon juif qu’il cachait. Le héros, sa petite sœur Françoise et ses amis Gaston et Dédé décident de les délivrer. Une vieille voiture inutilisée va servir de point de départ à une manifestation de terreur complètement invraisemblable. Et qui a donc toutes les chances de réussir !

Entre fantastique, historique et métaphorique, Jean-Luc Marcastel offre une belle fiction des enfances d’autrefois. Car si la guerre s’introduit bien dans le quotidien de ces petits campagnards, ils restent avant tout des innocents, des rêveurs, des idéalistes épris de justice autant que des gâteaux de la grand-mère du héros. Le message est simple : le Mal, c’est l’humain devenu loup par le biais des circonstances. D’habitude très disert, l’auteur-conteur simplifie son texte afin de le concentrer sur l’action et ses angoisses – la Bête, la vraie, est impressionnante. Les illustrations bienveillantes et soignées sont à l’avenant de la générosité du récit. Dès 10-11 ans.

Présentation par l'éditeur

Il l’a entendue. Il dit même qu’il l’a vue, avec ses yeux petits et méchants. Mais au village tout le monde sait que le père Gustave boit un peu trop. Alors son histoire à dormir debout, qui ravive le souvenir de la fameuse Bête du Gévaudan, ça ne me fait pas peur, enfin presque pas… Et puis j’ai un problème plus urgent à traiter : organiser l’évasion de mon meilleur ami Maurice, qui a été arrêté