Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Le fantôme de Canterville

Roman
à partir de 7 ans
: 9782017063988
5.95
euros

L'avis de Ricochet

A travers sa collection Tout un roman !, Hachette Enfants propose différents titres classiques de la littérature, revus tout spécialement pour un public de 7 à 10 ans. 

Conte d’effroi décalé, Le fantôme de Canterville est une nouvelle écrite par Oscar Wilde, publiée pour la première fois en 1887. 

Ministre américain et père de famille nombreuse, Hiram B. Otis décide d’acheter le grand manoir de Canterville Chase, malgré les avertissements du Lord Canterville de la présence d’un esprit errant parmi les couloirs de la demeure. Pragmatique, M. Otis lui rit au nez, refusant de se laisser aller à croire aux fantômes. Toutefois, les premiers jours dans le manoir lui prouveront le contraire : d’abord des traces de sang dans la bibliothèque, qui s’entêtent à réapparaître malgré chaque nettoyage ; puis la visite de l’esprit lui-même, Sir Simon, enchaîné et hirsute. Malheureusement pour le fantôme, chaque tentative de faire fuir la famille sera tournée en dérision, jusqu’à sa rencontre avec la fille de M. Otis, Virginia.

L’humour absurde de l’album ne manquera pas de faire rire, notamment les propositions du couple Otis de faire huiler les chaînes du fantôme ou de calmer ses cris grâce à des produits miracle. Doté d’un sens dramatique de la mise en scène comme tout fantôme qui se respecte, le personnage de Sir Simon suscite également le rire lors de ses déboires, mais se révélera plus complexe. En effet, alors qu’il s’isole dans sa déprime à ruminer ses échecs, le fantôme osera dévoiler sa vulnérabilité à Virginia, qui affrontera le jardin de la Mort à ses côtés afin que Sir Simon trouve enfin la paix. 

Agréable à lire, avec des illustrations contrastées et graphiques, Le fantôme de Canterville mérite le détour.  

Présentation par l'éditeur

Le fantôme de Canterville, d’Oscar Wilde, empoisonne la vie d’une famille de riches Américains venus s’installer dans la campagne anglaise… Mais ce ne sont pas quelques chaines rouillées et quelques tâches de sang qui vont les impressionner ! Tout un roman !