Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Je ne sais pas

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 16 ans
: 9782874263071
10.00
euros

L'avis de Ricochet

Je. Ne. Sais. Pas. Quatre mots. Juste quatre mots. Et je n’arrive même pas à les prononcer. C’est dommage. Ils arrêteraient peut-être avec leurs questions si je les disais.

Le mutisme de Clara est unanimement reconnu et toléré de tous, que ce soit de sa mère avec laquelle elle vit en appartement ou de ses fréquentations au collège ou extra-scolaires. Bien que jolie et intelligente, la jeune fille s’échine à ne pas se laisser approcher. Mal-être et solitude sont ainsi petit à petit devenus les deux compagnons de vie de l’adolescente. Clara se définit d’ailleurs comme « la reine des blancs, la championne des yeux baissés ». Aussi est-ce tout « naturellement », semble-t-il, que le soir où Clara assiste derrière sa fenêtre à l’agression de la prostituée qui a l’habitude d’arpenter le trottoir en bas de l’immeuble, elle ne bouge pas d’un pouce et observe sans ciller cette scène de violence. L’inspecteur chargé de cette affaire parviendra-t-il enfin à extirper les mots / les maux de Clara afin de comprendre ce qu’il s’est passé ce soir-là ?

Marie Colot signe avec ce texte un court roman bouleversant. A partir d’un fait divers tristement « banal » d’une violence extrême, elle parvient à construire un récit introspectif poignant à travers lequel le lecteur fait la connaissance du personnage de Clara. Clara : cette adolescente introvertie et mal dans sa peau, qui, chapitre après chapitre, mêle son histoire personnelle, familiale, au récit de l’agression qui a eu lieu sous ses yeux sans qu’elle ne veuille ou ne puisse agir. Le format court, le propos percutant, la narration à la première personne entraîneront dès la première page les lecteurs adolescents !

Présentation par l'éditeur


" Il y a du sang trois étages plus bas. Il paraît que c'est de ma faute. Enfin, en partie. "



Un fait divers horrible vient d'avoir lieu. Il est minuit trente-deux et l'agent de police essaie désespérément de faire parler Clara. " Je ne sais pas ". Quatre mots tout simples qu'elle voudrait prononcer. Mais, même ça, elle n'y arrive pas.