Aller au contenu principal

Purée de cochons

Album
à partir de 4 ans
: 9782278081929
12.50
euros

L'avis de Ricochet

On connaît l’histoire des trois petits cochons et la fuite éperdue des porcelets qui construisent une maison de plus en plus forte pour contrer l’appétit du loup. Ici les trois cochons sont déjà dans la cuisine du loup et même dans la casserole ! Ils n’ont pas l’air très inquiets, ils rigolent et se « bidonnent ». Ils ont une tactique : insouciants, d’abord se moquer du loup « vieux barbichu à la queue tordue » ensuite, lui faire croire qu’il manque quelque chose pour faire la soupe. Et le loup tombe dans le panneau, il croit ce que demandent les cochons : du miel, du fromage, du beurre. Il va aller chercher ces ingrédients chez l’ours, celui du Roman de Renart grand amateur de miel ; chez le renard de la fable et son fromage et chez la grand-mère du Chaperon Rouge. Chaque fois l’animal concerné, s’étonne : du miel pour une soupe, du fromage, du beurre, mais après tout pourquoi pas, il faut de tout pour faire une (bonne) soupe !

Tout le texte est sous le charme de la comptine. « Je fais de la purée pour mes trois petits cochons. Pour un, pour deux, pour trois…. », une comptine d’élimination, et les lecteurs se demandent bien où les emmène l’auteur.

La grand-mère émancipatrice du chaperon rouge vient répondre à cette question et les lecteurs apprécieront comme il se doit la différence entre « torchons grillés » et « cochons grillés ! »

L’illustration complice de Laetitia Le Saux renforce l’humour de l’écriture. Découpage, collage, graphisme composent un univers joyeux qui joue sur les superpositions, les accumulations et la lecture d’images conforte celle de l’histoire.

Un joyeux moment pour tous en perspective.

Présentation par l'éditeur


Un loup chasse dans la forêt et attrape trois porcelets bien dodus. Accompagnés d’une carotte et deux navets achetés au marché, le loup va se régaler. Mais il ne sait pas lire la recette écrite dans le livre. Les petits cochons eux, savent bien lire, et vont le mener en bourrique. Jusqu’au jour où grand-mère décide de parfaire son instruction…


Feuilleter un extrait