Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Moxie

Anath Riveline
Roman
à partir de 13 ans
321 pages
: 9782745995049
16.90
euros

L'avis de Ricochet

Dans son petit lycée de province américaine, Vivian supporte de moins en moins les « plaisanteries » salaces des garçons envers les filles, acceptées sinon encouragées par le corps professoral. Elle redécouvre alors sa mère, rebelle punk totale lors d’une courte adolescence. Le terme « moxie » (en français : audace, cran) va prendre racine dans le cœur de Vivian : elle commence à écrire un fanzine dans lequel elle propose des challenges aux filles du lycée. Ce sera se dessiner des petites étoiles sur les mains pour montrer sa solidarité, venir en robe de chambre pour protester contre le code vestimentaire strict, etc. Peu à peu, les idées de Vivian-Moxie font leur chemin. Ce qui n’empêche pas la jeune fille d’être aussi une amoureuse heureuse comme les autres… Le pouvoir aux filles, on vous dit !

La bonne idée vient du caractère résolument sage et tranquille de Vivian : elle n’est pas punk comme sa mère, simplement consciente de ses droits et décidée à les faire respecter. Elle agit volontairement en cachette et se veut source d’inspiration pour ses camarades. Raconté avec vivacité par l’héroïne elle-même, le roman se structure autour de quelques événements sexistes et donc quelques défis lancés en retour. A la fin, tous les futurs sont possibles. Facile à lire mais pas simpliste, le livre ne propose pas de définition précise du féminisme, suggérant plutôt le respect de la dignité de l’autre. J’ai vraiment bien aimé.

Présentation par l'éditeur

Moxie : désigne le caractère audacieux d’une personne prête à défendre ses convictions envers et contre tous.

Vivia Carter, 16 ans, en a marre. Marre que l’équipe de foot de son lycée se croie tout permis. Marre qu’on impose des règles vestimentaires aux filles, mais jamais aux garçons. Marre du sexisme dans les couloirs du bahut et des profs qui ferment les yeux. Plus que tout, Vivian en a marre