Aller au contenu principal

Maria Bonita, une femme parmi les bandits

Des graines et des guides
Documentaire
à partir de 9 ans
: 9782919372621
7.50
euros

L'avis de Ricochet

Je ne connaissais pas le nom du Sertao, un vaste territoire au nord-est du Brésil. Je connaissais donc encore moins celui de Maria Bonita, une femme bandit des années 1930, morte trop tôt mais morte libre. Très jeune, elle a voulu échapper à son destin de femme de paysan pauvre et suivre les cangaceiros, redresseurs de torts hors-la-loi. Elle a donc choisi leur chef pour compagnon, et entamé une courte vie d’errance qu’elle n’a jamais regrettée. Après quelques années heureuses, elle et son groupe sont tués lors d’une embuscade. Mais l’esprit de revanche n’a jamais quitté les malheureux du Nordeste…

Très bref, illustré de gravures saisissantes, le texte pourrait rester anecdotique si l’auteur ne se voulait aussi abondamment explicatif, replaçant la vie fulgurante de Maria Bonita dans le contexte du lieu et de l’époque : les grandes propriétés terriennes exploitant honteusement leur personnel. De fait, le côté « Robin des bois » devient très parlant, même pour un Occidental. L’empathie du lecteur en direction de l’héroïne, suivie par un narrateur externe, se fait sans difficultés, pour une lecture découverte qui devient très intéressante. On conseillera ensuite d’aller plus loin autour de l’histoire difficile du Brésil, jusqu’à aujourd’hui.

Présentation par l'éditeur


Voici l’histoire de Maria Bonita qui, au début du XXe siècle, a choisi de vivre parmi les bandits pour échapper à la condition des paysans et à celle des femmes dans une région pauvre du Brésil, le Nordeste. Une vie comme une aventure.


Feuilleter un extrait