Aller au contenu principal

Les larmes

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 3 ans
: 9791036303470
11.90
euros

L'avis de Ricochet

Sur la couverture de l'album, une petite fille. On ne voit que ses yeux. Elle regarde de côté et deux larmes glissent sur ses joues. En gris et bleu-vert, le ton est donné, « les larmes », c’est en demi-teintes ! Sibylle Delacroix expose au fil des pages les situations un peu difficiles que chacun affronte, garçon, fille, adulte et même crocodile. Ajoutant l’humour à la tendresse, elle alterne les temps inquiétants (comme voir sa maman pleurer derrière une porte) et les temps malicieux (celui où on pleure pour se faire plaindre et consoler, comme une mise en scène de soi-même, par exemple).

L’album, habilement construit, nous amène à aborder plusieurs questions : Qui pleure ? A quoi servent les larmes ? Et ceci, jusqu’à la joyeuse résolution finale de sorte que nous avons un mélange d’ «informations » et de poésie. L’auteure-illustratrice dessine finement dans toutes les nuances du gris les visages, les intérieurs, les paysages. Sans qu'il y ait de personnages à proprement parler, on suit la fillette au serre-tête et le garçonnet aux cheveux batailleurs, le crocodile doudou ou réel dans l’eau. En surimpression, les larmes aux formes parfaites s’imposent, une, deux, discrètes ou complètement envahissantes. Associées aux situations, l’auteure parcourt les émotions (mais sans jamais les détailler). Elles sont délicieuses ou angoissantes, les plus fortes étant la consolation sur les genoux de l’adulte ou celle, superbe, où le mouchoir jeté au loin, on peut s’envoler dans l’air ou le jardin.

Un album élégant et raffiné, doux et puissant où, sans en avoir l’air, l’auteure apprend au tout-petit à apprivoiser ses larmes, à mettre des mots sur ses maux selon la formule consacrée.

Présentation par l'éditeur

« Parfois, quand on a des bleus au cœur, ça déborde par les yeux, et on pleure. »

Tout le monde pleure. Les filles, les garçons, les adultes parfois.
Des larmes petites ou grosses, silencieuses ou bruyantes…

Par petites touches, Sibylle Delacroix explore ces moments particuliers où l’on croit se noyer, mais qui nous libèrent et nous rendent plus léger. Un album d’une grande douceur sur un thème