Aller au contenu principal

Le grand voyage de Rickie Raccoon

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 8 ans
63 pages
: 9782355581489
15.50
euros

L'avis de Ricochet

Trop c’est trop. Les frères Foxy sont allés trop loin. Jamais ils n’auraient dû dire à Rickie Raccoon que ses parents l’avaient abandonnée parce qu’elle n’était pas normale. JAMAIS. Cela a mis la plus petite des ratons laveurs à bonnet de la baie d’Alma sur l’île de Vancouver dans une colère telle qu’elle a triplé de taille et de volume et hurlé telle une sirène sur Tobias et Linus.

Le pire dans l’histoire, c’est que celle qui a eu le plus la trouille, c’est Rickie. « Effrayée et morte de honte », elle décide donc de quitter l’école, Mme Rosabianca, l’adorable chèvre angora qui lui tient lieu de mère adoptive, et même l’île de Vancouver ! Dans sa fuite, Rickie rencontre la baleine Big Blue Bertha, qui décide d’emmener avec elle la petite fugueuse sur l’île d’Hokkaido où elle rend visite à sa cousine, afin de lui changer les idées. « Le pelage ébouriffé par l’air vif du Pacifique », Rickie revigorée est accueillie de manière très chaleureuse et joyeuse par une famille de tanuki. La ratonne découvre ainsi que M. et Mme Tanukibe et leurs enfants Yume et Toma ont la faculté de se métamorphoser. Pour ce faire, il leur suffit de mettre une feuille sur leur tête, de se concentrer puis de penser très fort par exemple à l’animal duquel ils souhaitent prendre l’aspect. Rickie passe dès lors le printemps et l’été à s’entraîner, même si, malgré des exercices répétés, ses tentatives de transformation s’avèrent quelque peu déconcertantes. Qu’à cela ne tienne, elle redouble d’efforts. En dépit de ces instants de pur bonheur partagés avec cette famille, ses amis et Joey Pizzly et Jimmy Coon manquent à Rickie. Rester ou partir ? C’est une coupure de journal datant d’une dizaine d’années qui aidera Rickie à prendre sa décision…

A la croisée des genres, Le grand voyage de Rickie Raccoon allie la fraîcheur, la légèreté de l’album au sérieux et au rocambolesque du récit d’aventure (d’où le découpage du texte en chapitres). Ce mélange donne lieu au récit d’un incroyable voyage initiatique au cours duquel l’héroïne éponyme Rickie fait l’épreuve d’elle-même et entend bien découvrir qui elle est vraiment pour enfin s’assumer pleinement. Pour ce faire, elle nous embarque (aux sens propre et figuré) sur l’île d’Hokkaido au cœur d’anciennes croyances japonaises qui apporteront des réponses à ses questionnements les plus métaphysiques. Les personnages mis en scène dans ce nouvel opus par Gaëlle Duhazé véhiculent dans leurs aventures des valeurs de générosité, de tolérance et plongent les lectures dans un univers qui vous enveloppe par les mots et les illustrations de couleurs, de chaleur, de drôlerie et de douceur. Et, cerise sur le gâteau, le « Petit dictionnaire pour grands voyageurs » que vous trouverez à la fin de l’album est une mine d’or sur les lieux visités par Rickie ainsi que sur les nombreuses références culturelles aux Aïnous, les premiers habitants de l’île d’Hokkaido. Cet appendice documentaire illustré est tellement passionnant qu’on feuillette de nouveau l’album et qu’on examine à la loupe les illustrations pour retrouver les Kamuy, les Koropokkuru, Tanuki et Yokaï qui, malicieusement, accompagnent les aventures de notre ratonne préférée !

Présentation par l'éditeur

Il y a neuf ans, après une tempête, on trouva la petite Rickie Raccoon échouée sur une plage de l’île de Vancouver. Recueillie par Mme Rosabianca, Rickie a peu d’amis. Ce qu’elle aime, c’est aller à la plage ramasser les objets apportés par la marée. Un jour, les frères Foxy (des terreurs qui ne l’aiment pas beaucoup) découvrent que lorsqu’elle se fâche, Rickie se transforme en un vrai monstre !