Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Coraline

Sélection des rédacteurs
Hélène Collon
Roman
à partir de 13 ans
169 pages
: 9782226453587
19.90
euros

L'avis de Ricochet

« Coraline découvrit la porte, peu après avoir emménagé dans la maison. »

C’est le premier été que Coraline Jones passe dans sa nouvelle maison et elle s’ennuie profondément, ses parents étant trop pris par leur travail pour la distraire. Alors que l’intérêt des visites auprès de ses étranges voisins s’étiole pour la jeune fille à l’âme aventurière, Coraline se met à explorer de fond en comble l’intérieur de son appartement. Dans une pièce abritant de vieux meubles coûteux, elle tombe sur une intrigante porte en bois aux motifs sculptés. S’ouvrant d’abord sur un décevant mur de briques, celui-ci cèdera sa place à un couloir sombre qui mènera Coraline jusqu’à un appartement ressemblant étrangement au sien. Elle y rencontrera deux êtres quasi identiques à son père et à sa mère, sauf que d’inquiétants boutons noirs brillent à la place de leurs yeux. Contrairement à ses parents biologiques, ces doubles se montrent enthousiastes à jouer avec elle, heureux de lui cuisiner des plats succulents et impatients de former enfin une vraie famille avec Coraline... pour toujours.

Rien ne semble destiner Coraline, une jeune fille à l’existence plutôt ordinaire, à vivre une telle mésaventure, excepté peut-être son désir d’avoir des parents plus attentionnés. Quel enfant n’a pas souhaité que ses parents soient davantage assortis à ses propres goûts et qu'ils ne gâchent pas les pizzas en y ajoutant d’étranges légumes ? Neil Gaiman distord ce rêve si commun à l’enfance pour le confronter à ses limites : que serait-on prêt à accepter en échange d’un monde parfait ? Un monde trop douillet ne deviendrait-il pas ennuyeux à la longue ? Comme Coraline, le lecteur apprendra à se méfier du piège des apparences trop lisses et à reconnaître la valeur qui se dissimule dans l’ennui. La jeune fille démasquera rapidement la force sombre et calculatrice qui tente de l’attirer, mais il lui faudra une grande dose de courage pour échapper à ses longues griffes.

Roman fantastique absolument fantastique, Coraline passe des frissons d’effroi au rire dans une atmosphère à la touche british décalée mais néanmoins inquiétante. Neil Gaiman fait évoluer sa jeune héroïne dans un monde ressemblant au nôtre mais pas tout à fait, y insufflant son grain de folie avec une telle maîtrise qu’on se laisse entraîner avec délice. Tissant peu à peu le nouvel environnement de Coraline de petits détails si essentiels à la construction d'une histoire comme les étranges voisins (deux demoiselles âgées au passé de comédiennes qui aiment lire l’avenir dans les feuilles de thé et s’entourer de nombreux chiens, ainsi qu’un vieux monsieur un peu fêlé, directeur d’une chorale de souris dotées de prémonition), l’auteur démontre ici son immense talent de conteur, distillant du malaise dans les objets les plus banals au détour d’une leçon de sagesse d’un mystérieux chat noir.

Paru en 2002, ce roman au succès retentissant se voit offrir une réédition « de luxe », se parant pour l’occasion des sublimes illustrations d’Aurélie Neyret, réalisées au pinceau et à la plume. L’illustratrice de la série Les carnets de Cerise a eu la finesse de se construire sa propre version du personnage de Coraline, déjà maintes fois représentée par différents illustrateurs ainsi qu’au cinéma. Dotée d’un regard hautement expressif, la jeune fille est dépeinte avec une chevelure blanche nimbée d’un halo, accentuant sa singularité. L’illustratrice se montre autant à l’aise avec les scènes de terreur (Coraline face au double du voisin au manteau débordant de rats, brrr...) que de tendresse, comme celle de l’héroïne observant son papa qui prépare une pizza. Les connaisseurs reconnaîtront le clin d’œil à Neil Gaiman, qui apparaît sous les traits du père.

Voilà l’occasion rêvée de découvrir ce conte noir et étrange au ton décidément unique.

Présentation par l'éditeur

Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant...

Dans la droite ligne d'Alice au pays des merveilles, ce roman à l’atmosphère inoubliable a déjà conquis des millions de lecteurs.

Du même auteur

Stardust

Roman
à partir de 15 ans

Tchi à l'école

Album
à partir de 3 ans
Avis de lecture

Du même illustrateur

Les carnets de Cerise (T. 4). La déesse sans visage

Bande dessinée
à partir de 9 ans

Les carnets de Cerise (T. 3). Le dernier des cinq trésors

Bande dessinée
à partir de 9 ans