Aller au contenu principal

Olivier Tallec

19 mai 2009

Olivier Tallec a suivi les cours de l'École Supérieure des Arts Appliqués Duperré. Il travaille ensuite comme graphiste dans la publicité et voyage en Asie, puis au Brésil, à Madagascar et au Chili. Aujourd'hui, il se consacre à l'illustration pour la presse (Libération, Elle, Les Inrockuptibles) et l'édition jeunesse. Il a déjà signé l'illustration d'une cinquantaine d'ouvrages pour la jeunesse et a réalisé sa première bd en 2009 (Negrinha, de Jean-Christophe Camus, Editions Gallimard, coll. Bayou). Il travaille actuellement sur l'adaptation en film de la série Rita et Machin.


- A quel héros ou personnage de fiction vous identifierez-vous volontiers ? 

Barbatruc des barbapapa. Série incroyablement fraîche, imaginative et « créativement » géniale.

- A part être écrivain ou illustrateur, que rêveriez-vous d'être ? 

Petit j'aurais aimé être chef indien mais, après quelques recherches, il y avait assez peu de débouchés. 

- Où écrivez-vous ? Quel est le lieu qui vous inspire le plus ? 

Je travaille quai exclusivement dans mon atelier, j'ai beaucoup de mal à travailler ailleurs. Il me manque toujours quelque chose quand je suis ailleurs, un livre, un pinceau...




-Quel (s) genre(s) de livre(s) vous tombe(nt) des mains ? 

Mes premiers livres.

- Que redoutiez-vous enfant ? 

M'endormir sur le ventre avec la tête sur le côté et  une oreille contre le matelas. J'avais peur de ne pas entendre si on m'appelait en pleine nuit (en cas d'incendie, ou de catastrophes diverses....). Du coup, je dormais sur le dos.




- Vous arrive-t-il de côtoyer des êtres imaginaires ? 

Je vis avec eux.

- Que feriez-vous ou diriez-vous à un ogre s'il vous arrivait d'en croiser un ? 

Tu me paies un café?

- Qu'avez-vous conservé de l'enfance ? 

Ca m'est difficile de répondre à cette question puisque je crois que je ne l'ai pas quittée.

- Selon vous, qu'est-ce qui fait vendre un livre ? 

Si je le savais, je vous répondrai de mon yacht aux Bahamas....

- Quel qualificatif vous colle à la peau ? 

Je crois qu'il faut le demander à mon entourage.

- Quelle est la meilleure phrase qu'un enfant vous ait dite ? 

"C'est moche ce que tu fais" en parlant d'un dessin que je venais de finir 




- Si vous aviez la possibilité de recommencer, que changeriez-vous ? 

Je changerais de lunettes

- Enfant, quel genre de lecteur étiez-vous ? 

J'ai toujours été un lecteur d' images avant de me plonger dans le texte et  je passais des heures à les regarder, les lire, les recopier, les ré-imaginer.

- Vis-à-vis de quoi vous sentez -vous impuissant ? 

Face à mon café lorsqu'il se renverse sur mes genoux le matin à 9h00.

- Quel est l'animal auquel vous ressemblez le plus ? Pourquoi ? 

L'ours. Je pense qu'on a à peu près le même pelage.

- Quel est le mot que vous préférez dans la langue française ? 

J'en ai plusieurs comme sandwich, hamburger et blue jeans




Vos livres 
- Quelle est votre dernière sortie pour la jeunesse ? 

« La Croûte » :  un texte magnifique de Charlotte Moundlic aux éditions Flammarion

« Rita et Machin à Paris » (sortie prévue à la rentrée 2009) et « Grand Loup et Petit Loup »




- Pouvez-vous nous parler plus précisément de « La Croûte », cet album qui évoque la mort d'une maman, du deuil et de son acceptation ? Qu'est-ce qui vous a touché dans ce texte et quelle a été votre approche ?

Je crois qu'il faut trouver pour chaque texte une façon différente de l'illustrer. Chaque album est un prétexte pour chercher une réponse graphique à une question posée par un texte. Je crois qu'un album réussi dans son rapport texte/image est un album qui laisse autant de place aux deux. Il doit se passer des choses dans le texte qui ne se passe pas dans l'image et inversement. Je dis toujours qu'il y a un moment où il faut oublier le texte. Celui de Charlotte Moundlic me donnait cette possibilité. Il y a assez peu de texte sur ce sujet, et moins encore de texte réussi. Je trouve que son approche de la mort n'est pas du tout plombante : elle a une écriture extrêmement tendre avec des pointes d'humour, ce qui me plaisait beaucoup. Je voulais des images très fortes graphiquement, d'où l'utilisation de cette couleur rouge omniprésente.




- Le(s) livre(s) dans votre production dont vous êtes particulièrement fier ou qui vous laisse(nt) un souvenir particulier 

Ceux cités dans la question précédente. Sans doute aussi parce je ne vois pas encore de défauts dans les derniers. « Rita et Machin », c'est une série que je développe depuis quelques années et qui m'a permis d'aller dans de nouvelles directions. 




- Ces « nouvelles directions », est-ce une autre façon de dessiner, d'envisager les personnages ? Comment l'entendez-vous ?

Depuis longtemps je voulais revenir au trait et abandonner un peu la couleur. Mais c'est pour moi exactement la même chose, même en couleur ce trait est présent. Si vous regardez mon travail depuis quelques années, Rita et Machin est une suite logique dans mes recherches.

Je travaille aujourd'hui sur le dessin animé. Voir les personnages que l'on a créé s'animer,  c'est émouvant. Et puis c'est aussi pousser jusqu'au bout un univers.

- Quel est le thème que vous aimez davantage traiter ? 

Il n'y pas de thème particulier, ce sont des coups de cœur sur des textes.


- D'où est né votre premier livre/ illustration ? 

Je me lançais comme Illustrateur et venais de faire le tour des maisons d'édition avec mon book sous le bras. Gallimard m'a appelé un mois après pour me proposer d'illustrer un album sur la musique cubaine.

Parallèlement je travaillais comme illustrateur en presse. « Libé », « Elle » m'ont fait travailler, puis d'autres magazines.




- Quel livre en littérature de jeunesse auriez-vous voulu écrire ou réaliser à la place d'un autre ? 

Il n'y pas de livres que j'aurais aimé illustrer à la place de quelqu'un d'autre. Chaque texte est  "ré-illustrable", je pense qu'il est possible de trouver à chaque texte une approche différente.


- Sur quel projet travaillez-vous actuellement ? 

Sur le développement de la série que je fais avec Jean-Philippe Arrou Vignod chez Gallimard, "Rita et Machin" (produits dérivés et dessin animé pour le Japon). Je travaille aussi sur un album pour Acte Sud, une bande dessinée. Et j'ai en tête deux trois choses ...




- Où et comment vous voyez-vous dans 10 ans ? 

Oulala, vous avez de ces questions.... Je dois vous avouer que je n'en ai aucune idée pour le moment. Peut-être serais-je sur une île en train de faire des colliers de coquillages et de vendre des frites…


Références 
Littérature de jeunesse 
- Un livre pour la jeunesse qui vous a marqué petit ? 

Je ne me souviens malheureusement plus du titre, mais c'était un album illustré avec un texte d'Henri Quéffelec. Une histoire de bateau... je me souviens des images, très peu de l'histoire.





- Quels sont vos auteurs-illustrateurs de référence ou qui pour vous développent une approche intéressante ? 

Je peux vous remplir quatre pages de votre site rien qu'avec cette question. Il y en a énormément, j'aime beaucoup le travail de Jean François Martin, de Taro Gomi,  Wolf Erlbruch  (particulièrement dans « Le Canard, la mort et la tulipe »), Sempé, ce que font les studios Ghibli au Japon, Ann et Paul Rand, Sasek, Tazue Takahashi, (après il y a tous mes copains illustrateurs et auteurs mais je ne les citerai pas parce que je sais qu'ils n'attendent que ça !). Mes références ensuite ne sont pas uniquement dans la littérature jeunesse. Elles peuvent être dans les arts populaires, le textile, la publicité, l'animation, une affiche, une photo...


Culture 
- Un film, une photo/illustration qui vous touche ? 

C'est très difficile d'en citer un ou une, cela change quotidiennement.

- Un musicien 

La musique a une part importante dans ma vie mais j'écoute aussi bien du hip hop qu'un opéra ou de la musique appelée communément rock...




- Un lieu où vous aimeriez vivre 

Il y en a beaucoup encore une fois, mais plutôt un lieu urbain. J'affectionne particulièrement les grandes villes.


Actualité 
- Vos dernières (bonnes) lectures ? 

Les Invisibles de Ballestrini

Sans nouvelles de Gurb  d'Eduardo Mendoza

La Ravine de Essenine

Gros Oeuvre de Joy Sorman

Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal


http://www.oliviertallec.fr/

Auteurs et illustrateurs en lien avec l'interview

Olivier Tallec

française