Un jour il m'arrivera un truc extraordinaire


Accrocs
Tout est magie
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)
Un jour il m'arrivera un truc extraordinaire

Un jour il m'arrivera un truc extraordinaire

Auteur : Gilles Abier
Editeur : La Joie de Lire
Collection : Encrage
Janvier 2016 - 14 Euros
Roman à partir de 13 ans
ISBN : 9782889083046
Ce livre fait partie de la sélection de Ricochet
Thèmes : Maltraitance, Enfance, Imagination/Fabulation, Méchanceté/Cruauté

L'avis de Ricochet

« Un jour il [lui] arrivera un truc extraordinaire ». Elias, adolescent chétif à l’imaginaire débordant, en est persuadé ! Epaulé par l’extravagance de Matilde et la force tranquille de Milo, ses deux meilleurs amis, Elias affronte avec gentillesse, douceur, et excentricité parfois, la banalité de son quotidien d’écolier titillé par deux acolytes affublés des surnoms de « Grattecul » et « Deux grammes » et d’enfant unique élevé par une mère gérante d’une boutique de téléphones portables, récemment divorcée.

L’installation de Franck, le nouveau compagnon de sa mère, vient perturber l’équilibre fragile entre réalité et imaginaire que le jeune garçon s’était trouvé. Entre deux dessins d’exploits fantasmés esquissés sur son cahier, le jeune garçon se force à tisser des liens avec cet homme aussi déterminé qu’irascible et que sa mère est désormais persuadée d’aimer comme elle a aimé son père. Sorties entre « hommes » en plein air sont au rendez-vous au grand damne d’Elias, qui prend sur lui pour ne pas entacher l’enthousiasme renaissant de sa mère.

L’installation de Franck à la maison est suivie d’événements troublants, qui préoccupent depuis peu les jours et les nuits d’Elias. Ce dernier découvre en effet, suite à une sortie aux trois étangs avec le nouveau conjoint de sa mère, qu’il peut voler. Cette découverte s’accompagne d’étranges phénomènes : Elias sent une nuit des serres lui pousser, un bec apparaître et des ailes s’extrairent de son dos. S’il essaie d’abord de cacher cette métamorphose à ses proches, il ressent le besoin de se confier à Milo et Matilde… Nouvelle fantasmagorie d’Elias ou réalité détonante ? Entre les deux, Matilde et Milo vont essayer, par amitié, de trouver une troisième voix et d’apporter leur aide et soutien au jeune garçon…

Avec un art maîtrisé du récit à dévoilement progressif, Gilles Abier signe ici un roman dont la lecture ne peut laisser indifférent. La narration à la première personne crée d’emblée une connivence entre le lecteur et le protagoniste du roman, lequel, s’il se décrit négativement comme chétif et timoré, emporte notre adhésion par son humour et sa sensibilité.

Tout en finesse et métaphore, l’auteur traite de la maltraitance enfantine avec toute la poésie dont Elias fait preuve pour mettre à distance la douleur qui est la sienne. Si la chute du roman surprend, fait mal, révolte, elle entraîne une relecture du roman au cours de laquelle le lecteur va chercher à relever tous les indices, les alertes disséminées à demi-mots dans les descriptions de sa métamorphose en corbeau, dans les touches d’ironie ou dans les points de suspension du jeune garçon.

Un livre très fort qui suscitera réflexion et débat parmi les lecteurs qui auront l’impression troublante d’être, à l’instar d’Elias, des « corvidés » tant l’émotion qu’il engendre submerge.

Hélène Dargagnon
Voir la chronique de Hélène Dargagnon

Brève présentation par l'éditeur

Petit, mince et palot, Elias a 13 ans mais en paraît 10. Il passe son temps à s’inventer des histoires, des aventures extraordinaires qu’il griffonne ensuite dans un cahier : il a déjà traversé la Manche à la nage, a été disque de Platine, participe à des compétitions nationales de judo… Ses parents sont séparés et il vit la plupart du temps avec sa mère et son nouveau compagnon, un certain Franck qu’il n’apprécie pas beaucoup. Mais depuis quelque temps, la vie d’Elias change. Non seulement il rêve qu’il vole, littéralement, comme un oiseau, mais en plus tout doucement son corps se transforme en celui d’un corbeau. Les pieds d’abord, la voix, le visage, sans oublier sa peur soudaine et irrationnelle des chats. Mais Elias ne veut pas que sa mère et ses meilleurs amis, Mathilde et Milo, s’en aperçoivent… Alors, hallucination ou réelle transformation ? La fin, totalement inattendue, révélera une vérité tragique…

L'éditeur : La Joie de Lire

Après un passage dans l'enseignement, Francine Bouchet reprend la librairie La Joie de Lire à Genève en 1981, une des plus anciennes librairies jeunesse d'Europe ouverte en 1937. En 1987, elle crée les Editions La Joie de lire. Spécialisées en littérature jeunesse, elles ont fait découvrir des jeunes talents...
new