Aller au contenu principal

The hate U give : la haine qu'on donne

Nathalie Bru
Roman
à partir de 13 ans
493 pages
: 3133092226144
17.95
euros

L'avis de Ricochet

Tous les matins, Starr (afro-américaine de 16 ans) fait le grand écart en quittant le ghetto (où elle habite avec sa famille) pour rejoindre son lycée privé pour gosses de riche. S’instruire, c’est la clé pour la liberté, la solution pour éviter de tomber dans la pauvreté, la drogue et la délinquance : trois fléaux qui pourrissent la vie de son quartier. Au retour d'une soirée, arrêtée par une patrouille de police, elle regarde impuissante un agent tirer deux balles sur Khalil, son ami d’enfance qui l'escortait. Starr est l'unique témoin de cette tragédie. Les projecteurs sont désormais braqués sur la jeune femme qui, même brisée, est déterminée à faire éclater la vérité. Son témoignage permettra-t-il d’innocenter l’adolescent et ainsi de rendre justice à la communauté noire largement bafouée ?

Véritable phénomène de société, The hate u give caracole au sommet des ventes de la littérature adolescente aux Etats-Unis. Plus utile qu’un beau discours, ce roman s’inspire de faits réels et rejoint par sa thématique le mouvement des Black Lives Matter (la vie des Noirs compte) créé pour dénoncer la corruption et le racisme des forces de l'ordre. Sans complaisance mais avec beaucoup de nuances, la jeune auteure afro-américaine dépeint une société à deux vitesses où le racisme et la haine qui en découle sont à l'origine des délits et dérapages. De ce sombre tableau, ressort une étonnante solidarité entre les gens du même quartier. Soutenue par son entourage et ses amis, Starr veut à tout prix rétablir la vérité dans un monde corrompu, divisé et violent.

Une radiographie implacable mais nécessaire du quotidien de certains adolescents américains qui se débattent pour s’en sortir dans une société qui ne cesse de répéter les mêmes erreurs.

« La haine qu'on donne aux bébés fout tout le monde en l'air. On a fait tous ces trucs, hier soir parce qu'on avait la haine, et ça nous a tous foutus en l'air. Maintenant, il va falloir trouver un moyen de défoutre en l'air tout le monde. » Paroles de Khalil.

Présentation par l'éditeur

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. 

Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles