Entretiens graphiques

Joanna Concejo
Martin Jarrie
Patrick Couratin
Lisbeth Zwerger
Gérard Dubois
Yan Nascimbene
Thierry Dedieu
Henri Galeron
Claude Lapointe
Voir la liste complète

Vidéos

Les gravures aussi légères que des plumes de May Angeli
Lorenzo Mattotti : On n'est pas obligé de toujours raconter avec des mots
Joëlle Jolivet, aller à l'essentiel du trait
Etienne Delessert au Centre de l’Illustration de Moulins (03)
La rue & le Machino
Thierry Magnier, Solotareff et Benoît Jacques.

Les invités

Laurent Gapaillard
Bertrand Santini
Valéria Vanguelov
Dominique Falda
Germano Zullo
Monique Félix
Rachel Hausfater
Jacques Cassabois
Voir la liste complète

Les entretiens

Arnaud Tiercelin
Christophe Loupy
Etienne Delessert
Rébecca Dautremer
Louis Joos (2)
Louis Joos
Stasys Eidrigevičius
Gilles Bachelet
Emma Kennedy
Jean-Luc Marcastel
Voir la liste complète

Libres propos

Gilles Paris : Courgette m’a donné la pêche
De la naissance d'une série, Nils & Zéna
Julia Billet : du bonheur de voir naître des textes
Un échange franco-allemand de colis et d'auteurs jeunesse
Roland Godel : la place du coeur !
Storie di Bambini - Une exposition italienne exceptionnelle
Francine Bouchet : « Chaque fois qu'un livre arrive, c'est une joie de le découvrir ».
« J'ai encore la certitude qu'en m'entraînant longuement, je finirai par savoir voler. »
« L'important, c'est de bien marquer les plis »
Car Boy ou comment trouver sa voie dans une carrosserie
Voir la liste complète

A voir aussi :

Hervé Tullet : le livre, objet idéal
L'identité féminine et littérature en couleur
Bologna Fiera 2009
Entretien avec Sophie Giraud - Hélium éditions
Instantané d'Amérique
Entretien avec Camille Baladi
Thierry Magnier, Solotareff et Benoît Jacques.
Copains
Les albums d'activités et les albums à colorier
Souvenirs de guerre
Jurg Schubiger
Prix Hans Christian Andersen 2008
Influence et interaction dans l'illustration européenne
Les Pieds Nickelés ont 100 ans
Entretien avec Natali Fortier
En avant la musique !
Les deux petits princes
La collection l’Abécédaire aux éditions de L’Edune
De la jeunesse chez Gallimard
Titeuf à Genève
Entretien avec Robert Delpire
 

ABC, abécédaire, viens avec moi autour de la Terre!

Par
Lurelu et Céline Rufiange
L’apprentissage formel de la lecture et de l’écriture débute traditionnellement en première année du primaire. Cependant, certains programmes ayant pour objectif d’initier les enfants aux lettres de l’alphabet et à leur son figurent maintenant au préscolaire. Cette tendance s’observe à la suite de nombreuses études qui démontrent que la connaissance et la conscience du nom et surtout du son des lettres sont des indicateurs de la réussite de l’apprentissage de la lecture.
Il est primordial que cette découverte soit réalisée dans un contexte ludique et, en ce sens, les abécédaires représentent l’outil idéal. Je vous invite à explorer plusieurs abécédaires accessibles aux tout-petits, publiés au Québec au cours des dernières années, ainsi que quelques titres moins récents, mais toujours pertinents.

 
 
 
L’ABC des abécédaires
Un abécédaire est un imagier qui associe à chacune des vingt-six lettres, présentées dans l’ordre alphabétique, des mots qui commencent par cette lettre et des images qui les représentent. Généralement, une page ou une double page est consacrée à une lettre, souvent écrite en majuscule et en minuscule, et l’illustration occupe une place prédominante. De plus en plus, les mots choisis sont insérés dans une phrase parfois un peu loufoque, l’objectif étant d’y inclure le plus grand nombre de mots possible commençant par cette lettre, à la façon d’une allitération ou d’une assonance. J’aime bien débuter la découverte des lettres de l’alphabet en lisant à mes élèves l’album d’Alain M. Bergeron, illustré par Fil et Julie, Crème glacée, limonade sucrée. Bien que ce livre ne soit pas un abécédaire, il a l’avantage de présenter l’alphabet à l’aide d’une comptine qui se scande facilement et que les enfants prennent plaisir à reprendre.

 
 

 
Une porte sur l’imaginaire
En plus d’initier les tout-petits à l’alphabet, plusieurs abécédaires, par leur humour et leur fantaisie, ouvrent toutes grandes les portes de l’imaginaire. Un des albums précurseurs du genre est sans nul doute L’alphabet, de Roger Paré. On y rencontre «un acrobate sur un avion qui jongle avec des abricots», «un kangourou qui fait du karaté en kimono». Bien que publié en 1985, ce livre mérite de conserver sa place au sein de ce corpus. L’édition originale offrait le livre dans un boitier à l’intérieur duquel étaient inclus des cartons avec d’un côté une lettre et une illustration et, de l’autre, une pièce de l’un des deux casse-têtes de seize morceaux. Un livret proposait plusieurs jeux à réaliser avec ce matériel.

 
 


En 2006, Bertrand Gauthier et Philippe Béha nous proposaient D’Alex à Zoé. Chaque page met en scène un personnage dont le prénom débute par la lettre-vedette. En haut de la page, la lettre est écrite en blanc dans un encadré de couleur, en majuscule à gauche et en minuscule à droite, et un titre situe le contexte «Sami et les sept souriceaux». Au centre, l’illustration farfelue de Béha, où se côtoient enfants et animaux, vient enrichir la phrase située au bas de la page «Sami sursaute en voyant surgir une souris suivie de ses sept souriceaux». L’enfant peut s’amuser à trouver la lettre cachée dans l’illustration.

 
 


Dans un style plus éclaté, tant sur le plan du texte que des illustrations, L’abécédaire abracadabrant nous entraine à la découverte des lettres sous le thème des histoires. Sur la page gauche, une phrase, «Dans les histoires, il y a des…», suivie d’un texte qui peut prendre différentes formes (énumération, comptine, phrase rigolote où la lettre ciblée est écrite en rouge), est mise en évidence. Pour certaines lettres, les auteures ont pris la liberté d’inventer de nouveaux mots : des koukoulous, le westie. Sur la double page se déploie l’illustration qui exige une lecture attentive, car elle est foisonnante d’éléments se référant à la lettre, mais qui ne sont pas nommés dans le texte. Belle occasion d’inviter les enfants à une lecture de l’image, à la recherche de ces éléments. En haut de la double page, une frise présente l’alphabet en majuscules et en minuscules. La lettre-vedette s’en détache en chevauchant l’illustration.

 

 

L’auteure et illustratrice Mika propose un abécédaire sous forme d’un premier imagier, Mes premiers mots. Chaque page est divisée en quatre cases. Dans la première, la lettre de grande taille est tracée et, sous celle-ci, nous pouvons lire une petite phrase farfelue : «Gigi la girafe aux gants de velours gratte les cordes de sa guitare tous les jours.» Dans chacune des trois autres cases est illustré un des éléments de la phrase débutant par la lettre-vedette. Ces éléments étant isolés, il est alors plus facile de les identifier. Cet album est intéressant à montrer aux enfants qui éprouvent plus de difficultés à associer le son à la lettre.
À la suite de l’exploration de ces abécédaires pour une lettre donnée, nous pouvons composer avec les élèves des phrases amusantes à partir de mots qu’ils connaissent. À la fin de notre découverte de l’alphabet, nous avons notre abécédaire de la classe.

 

 
 
Des abécédaires pour découvrir le monde
En 2010, Catherine Germain signait deux abécédaires originaux, chacun d’eux étant consacré à une grande ville : Québec et Montréal. C’est à l’aide des photos lumineuses de Martine Doyon que les enfants visitent ces deux cités. Elle leur fait découvrir des coins bien connus et d’autres plus inédits. Chaque lettre est représentée par une photo d’un lieu, d’une activité ou d’un personnage qui caractérise chacune des villes, accompagnée d’un court texte de présentation d’une ou deux phrases. Ces visites sont l’occasion de découvrir des mots moins courants dans les abécédaires : Atrium, oratoire, rempart, Youville (place). Il est intéressant de présenter parallèlement à L’Abécédaire de Montréal, celui réalisé par Stéphane Poulin en 1985, Ah! Belle cité! On peut ainsi comparer le regard de deux artistes sur cette ville, les lieux choisis, peut-être même les transformations qui se sont produites en vingt-cinq ans. Dans cet abécédaire que Stéphane Poulin a conçu comme vingt-six cartes postales de la ville, l’illustration occupe presque tout l’espace, un cadre blanc la souligne, la lettre et le mot en français et en anglais y apparaissent. À la fin de l’album, l’auteur-illustrateur présente Montréal, et raconte chaque illustration. Pourquoi ne pas répondre à son invitation et créer un abécédaire avec les élèves en photographiant ou en illustrant des coins de votre ville ou de votre quartier?

 
 

Un de mes coups de cœur est L’abécédaire de Pomme et Pépin, de Paule Brière et Anne-Claire Delisle. Cet album nous fait voyager aux quatre coins du monde. Une ville, un pays ou un continent est associé à chaque lettre et intégré à une phrase comprenant plusieurs mots débutant par cette lettre. Ces mots sont également traduits en anglais et en espagnol, la traduction figurant sous le mot en français. La grande richesse de cet abécédaire vient de la complicité entre le texte cocasse et les illustrations d’Anne-Claire Delisle, qui s’exprime avec bonheur dans différents styles et en utilisant divers médiums. Elle crée ainsi pour chaque lettre un univers unique. Sa palette se compose généralement de couleurs chaudes et vives dans lesquelles on peut prendre plaisir à rechercher des mots commençant par la lettre-vedette ou la représentation de celle-ci.

 

 
 
Une invitation à la création
L’abécédaire de Antonio à Zéphirin met en scène un personnage dont le prénom débute par la lettre-vedette. Ce personnage, par sa posture, son costume et parfois à l’aide d’un accessoire, prend la forme de la lettre. Ainsi, la lettre S est formée par la courbe du long chapeau pointu de la sorcière et de son menton en galoche. Sous l’illustration, la lettre est tracée de façon plus conventionnelle, en majuscule et en minuscule. Au bas de la page, une courte phrase situe le contexte «Sophie est une vilaine sorcière». Cet abécédaire peut servir de déclencheur à une observation attentive de son environnement, à la recherche de lettres cachées dans des objets, des aliments ou l’ameublement de la classe. Nous pouvons par la suite inviter les enfants à former des lettres à l’aide d’objets, de pâte à modeler, de leur corps même, et à les dessiner en s’inspirant de celles créées par Isabelle Beaudin.

 
 

 
En avant la musique
Pour accompagner ces moments de création, quoi de mieux qu’un abécédaire en chansons! Wapiti ! nous fait voyager dans l’univers poétique de Christiane Duchesne, sur des musiques de style très varié de Paul Kunigis. Cependant, à l’écoute du disque, l’identification de la lettre qui a inspiré la chanson n’est pas facile, le son de la lettre n’étant pas mis en évidence dans le texte; l’exploration de l’album est alors nécessaire. Nous y découvrons les délicates illustrations de Geneviève Côté dans lesquelles sont intégrés les textes courts ou plus élaborés des chansons. La lettre majuscule et le titre de la chanson sont écrits en couleur. Le titre et l’illustration permettent à l’enfant de trouver le mot associé à la lettre. À l’approche de l’Halloween, les élèves de ma classe ont dansé en chantant «Le fantôme à vélo». Lors de la période de chansons le lendemain, ils l’ont tous réclamé à grands cris.
Ces différents abécédaires vous permettront sans aucun doute d’enrichir, tout en vous amusant, votre exploration de l’univers des lettres et de leur son.
 


Cet article a été publié dans la revue Lurelu et est reproduit sur ricochet-jeunes.org dans le cadre d'une collaboration régulière. La revue Lurelu existe depuis 1978; des centaines d'institutions d'enseignement et bibliothèques la reçoivent, au Québec et au Canada. 


Bibliographie
 
BEAUDIN, Isabelle. Abécédaire de Antonio à Zéphirin, Les 400 coups, 1998, 32 p.
BERGERON, Alain M. Crème glacée, limonade sucrée, ill. Fil et Julie, Hurtubise, 2007, 48 p.
BRIÈRE, Paule. L’abécédaire de Pomme et Pépin, ill. Anne-Claire Delisle, Bayard jeunesse, 2007, 56 p.
COMEAU, Muriel, Carole FILION et Jeanne d'Arc MARTIN. L'abécédaire abracadabrant, ill. Bruno St-Aubin, La Bagnole, 2010, 54 p.
DOYON, Martine. Abécédaire : Montréal en photos, Dominique et compagnie, 2009, 32 p.
DOYON, Martine. Abécédaire : Québec en photos, Dominique et compagnie, 2009, 32 p.
DUCHESNE, Christiane. Wapiti, musique de Paul Kunigis, ill. Geneviève Côté, La Montagne secrète, 2009.
GAUTHIER, Bertrand. D'Alex à Zoé : un abécédaire, ill. Philippe Béha, Québec Amérique, 2006, 32 p.
MIKA. Mes premiers mots, coll. «Mon imagier», Boomerang éditeur, 2008, 24 p.
PARÉ, Roger. L’alphabet, La courte échelle, 1985, 24 p.
POULIN, Stéphane. Ah! Belle cité!/a beautiful city, Livres Toundra, 1985, 32 p.



© Lurelu et Céline Rufiange, 2012
 
 
 
 
 
new