Aller au contenu principal

Vorace

Roman
à partir de 14 ans
157 pages
: 9782812618413
12.50
euros

L'avis de Ricochet

Une ombre plane sur Paris, la Ville Lumière. Après les rats, c'est au tour des humains de s'évaporer par centaines dans les airs. Léo, un jeune sans-abri, est témoin à plusieurs reprises de ce phénomène. Il le décrit à la police comme une sensation étrange suivie de la vision d'une gueule immense qui avale tout sur son passage. Evidemment, la police ne le prend pas au sérieux. Depuis qu'il est tombé amoureux de Cosmina, une jeune Roumaine, Léo se sent pousser des ailes. Il regarde du coin de l'œil les infos qui annoncent chaque jour de nouvelles disparitions…

La fin du monde a récemment fait couler beaucoup d'encre en littérature jeunesse. Après Manon Fargetton (Dix jours avant la fin du monde) et le duo Pascale Perrier-Sylvie Baussier (Là-bas, tout ira bien), c'est au tour de Guillaume Guéraud de s'emparer du sujet. Dans ce scénario apocalyptique, l'auteur n'épargne personne, ou presque. La classe dirigeante finit dans la gueule du loup, comme des dizaines de milliers d'inconnus envolés, disparus. Seul le héros, sa copine et son chien semblent résister à ce Godzilla contemporain, amateur de chair fraîche. Et si c'était l'amour l'ingrédient essentiel pour garder la vie sauve...?

Un roman social qui propose une alternative à la portée de tous pour repenser notre société ravagée par le consumérisme.

Présentation par l'éditeur

Vent de panique dans Paris : après des disparitions inexpliquées de chiens et de chats, des bébés puis des adultes par centaines s’évaporent sous les yeux de tous. Seul Léo, un ado arrivé depuis peu dans la capitale, et vivant en squat, perçoit visuellement le phénomène : une sorte de bulle floue aux trois mâchoires imbriquées… Lui et sa copine, Cosmina, ainsi que son chien Tchekhov, semblent être