Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Victor

Sélection des rédacteurs
Lize Braat
Album
à partir de 6 ans
: 9791023513936
13.90
euros

L'avis de Ricochet

Chasseur amateur, Victor rêve de tuer un guépard. C’est chose faite au début du récit. On l’a vu, énorme, un peu ridicule peut-être avec son petit fusil et ses belles moustaches, traquer l’animal. On le retrouve, étendu, sur la dépouille. Il y a entre l’homme et l’animal une étrange similitude dans les formes arrondies et des différences troublantes : le guépard, mort, les yeux fermés, porte de longues larmes noires, Victor a un sourire satisfait ; le doux pelage orangé de l’animal est écrasé par le costume noir du chasseur et ce duo forme un tableau cruel, une représentation parfaite du pouvoir et de la domination.

Est-ce le goût amer de cette victoire qui trouble le sommeil de Victor ? Étalé comme le guépard, Victor rêve et la tristesse des guépards abandonnés l’envahit. Des guépards rouges aux grands yeux en larmes l’entourent. Il est maintenant tout petit au centre de l’image ou bien agité au milieu des ocelles qui flottent autour de lui. Peu de texte, une illustration aux volumes amples. Avec peu de couleurs, Jacques et Lise construisent un univers aérien et dense, un peu angoissant où le récit est porté par l’image : Victor a une idée… Quelques indices nous informent : la dépouille, des ciseaux, une machine à coudre, une forme s’élance, « un guépard se faufile ». Pour combler l’absence, Victor a revêtu le costume du guépard mort et se fait passer pour l’ami disparu.

La gravité de la thématique laisse place à une fantaisie graphique très subtile. Il faut apprécier l’étonnement des guépards devant cet ami gonflé, sur deux pattes, lent, aux manières étranges. Une double-page accumule des situations rendues comiques par le contraste entre le balourd et l’entraide qui lui est accordée. Comme dans des petites vignettes virevoltantes, on s’amuse de voir le contraste entre l’homme et les animaux dans les situations de sommeil, de propreté, jusqu’à l’extrême aide des guépards qui sortent Victor de la gueule du crocodile. Au moment où la situation se retourne et sur le même format, avec la même ironie, suit une double-page où la chance a tourné pour Victor. Il risque de passer un très mauvais moment.

Fin du rêve. Début de la sagesse ? Non. Victor n’a pas appris grand-chose. Un album à la fois drôle et grinçant où narration et illustration dialoguent pour construire un message subtil qui laisse une grande place à l’interprétation et à la sensibilité du lecteur, jeune ou moins jeune.

Présentation par l'éditeur

Victor, un chasseur amateur, rêve depuis longtemps de tirer sur un guépard. Quand il y arrive enfin, il transforme son trophée de chasse en un tapis moelleux. Mais son bonheur sera de courte durée. La nuit, il voit en rêve les compagnons du guépard tué : ils sont si malheureux d'avoir perdu leur ami.

Comment Victor va pouvoir réparer son geste ? Il va alors avoir une idée géniale. Géniale, mais dangereuse…

Feuilleter un extrait